Décès de notre camarade Laure Deletang

17 Août 2018 Publié dans #PCF 15ème

Décès de notre camarade Laure Deletang

PCF Paris 15, 17 août 2018 

Nous avons la grande tristesse d’informer du décès subit de notre camarade Laure Delétang, jeudi 16 août 2018, à l’âge de 61 ans. Nous en sommes d’autant plus profondément désolés qu’après des problèmes de santé sérieux, elle allait apparemment mieux.

Sincérité et fidélité : c’est sans doute ce que nous retiendrons avant tout de l’engagement de notre camarade comme syndicaliste et communiste.

Cet engagement l’a animée dès sa première jeunesse. Elle a baigné dans les souvenirs vivants de la résistance et le militantisme de ses parents. Comme son accent ne le trahissait pas, sa famille communiste (des deux côtés précisait-elle), à laquelle elle était très attachée, venait des Ardennes puis s’est installée et a milité dans le Lot-et-Garonne.

Elle monte très jeune à Paris, après avoir passé le concours de La Poste. Dans la section syndicale, dans la cellule du Parti, elle est de tous les combats. La jeune factrice est bouillante d’énergie. C’est une battante, au plus proche des collègues et des usagers. Militante, responsable syndicale CGT, elle a été principalement active dans le 17ème arrondissement, où, au début des années 2000, elle co-anime, à la Porte d’Asnières, un des premiers comités de défense de La Poste, puis dans le 9ème.  

Laure était littéralement allergique aux bureaucraties des organisations historiques de la classe ouvrière qui, de défaites en combats mal menés, se sont enfoncées dans l’immobilisme et la compromission. Elle en souffrait personnellement beaucoup.

Elle a fait partie des nombreux camarades qui ont dénoncé et combattu la ligne de reniements réformistes dans le PCF inaugurée sous Robert Hue dans les années 90 et poursuivie depuis. La crise dans le Parti à Paris et dans de nombreuses sections l’a amenée à rejoindre le PCF dans le 15ème arrondissement, où elle donnait déjà un solide coup de main à l’Union locale CGT. Dans le 15ème, elle a contribué notamment aux dernières  batailles contre les restructurations successives du centre de distribution du courrier, aux activités régulières de la section.  

Laure était également très attachée à la ville de Malakoff où elle demeurait. Consciente au plus haut point des acquis municipaux, admirative des grandes figures communistes malakoffiottes  qui avaient animé les batailles pour les obtenir, elle se battait de façon inconditionnelle pour que la municipalité reste communiste.

Nous retiendrons, dans les initiatives comme en réunion, son attachement à partir des réalités vécues des collègues, des postiers, des habitants, même petites en apparence, pour envisager les luttes immédiates et la perspective politique : une bonne pratique communiste qu’elle exprimait parfois avec un juste emportement, reflet de sa sincérité et sa fidélité militantes, de son esprit naturel de solidarité et de sa profonde gentillesse.

Nous adressons à son fils, notre camarade syndicaliste Sylvain Ruel, à toute sa famille, aux camarades qu’elle aimait, toutes nos condoléances attristées.

Les obsèques de Laure auront lieu mardi 21 août 2018 à 11h30 au cimetière intercommunal de Clamart.   

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article

Guy NIEL 21/08/2018 18:58

Je suis profondément affecté par cette triste nouvelle. Je ne pouvais malheureusement être présent aujourd'hui pour l'accompagné. Je veux assurer sa famille de mes sincères condoléances ainsi qu'à nos camarades de la CGT et du PCF.