RATP Bus Croix-Nivert : la grève reconduite à 100% ! AG avec des camarades du métro, de la SNCF Montparnasse, de l’HEGP,…

6 Décembre 2019 Publié dans #RATP, #Défense de la retraite par répartition, #Actualités - Alternative politique

RATP Bus Croix-Nivert : la grève reconduite à 100% ! AG avec des camarades du métro, de la SNCF Montparnasse, de l’HEGP,…

Ce 6 décembre 2019, l’assemblée générale des grévistes du dépôt RATP de Croix-Nivert a voté à 100% la reconduction de la grève jusqu’à la prochaine assemblée du lundi 9.

La force constatée de la mobilisation et de la manifestation de jeudi 5 a conforté les camarades. La détermination est forte. Elle gagne. Elle se conçoit, dès le départ, interprofessionnelle, contre la « retraite par points ».

Jeudi, une quarantaine de grévistes de la RATP-Croix-Nivert avaient rejoint l’AG des cheminots de Montparnasse pour un départ commun à la manif. Vendredi, avant leur AG, une délégation de Montparnasse est venue à Croix-Nivert, comme des camarades du métro, des hôpitaux du 15ème, des responsables de Union locale CGT du 15ème, tous soucieux du développement interprofessionnel de la lutte.

Les camarades se sont félicités du taux considérable de grévistes et de leur implication. Le dépôt est pratiquement à l’arrêt. 1 TGV sur 160 part de Montparnasse. Les réactions des usagers sont, au premier jour de grève, globalement positives. Cela montre qu’ils se sentent bien concernés par l’attaque antisociale du gouvernement. Bien sûr, au fil des jours, avant Noël, les médias à la solde du pouvoir, vont dénigrer la grève. Il faut s’y préparer.

Les intervenants, dirigeants syndicaux, machinistes et ouvriers CGT de Croix-Nivert et Point-du-Jour (dépôts rattachés), cheminots CGT de Montparnasse ont bien précisé l’état d’esprit commun.

Le gouvernement, les directions de la SNCF et la RATP, se trompent complètement s’ils s’imaginent que les cheminots et les agents de la RATP en lutte se laisseront acheter. Pas question de se laisser diviser par classe d’âge (classe 63, 68, 73 ?), par métier, de se compromettre individuellement, de ne plus pouvoir à l’avenir « regarder ses enfants dans les yeux ». Pas question de se laisser isoler de la solidarité nationale, des autres travailleurs du public et du privé, sans lesquels la poursuite de la lutte pour le service public est impensable.

M. Macron : les agents de la RATP et de la SNCF, du service public, ne raisonnent pas « perso » comme vous !

Le retrait pur et simple de tout projet de « retraite par points » est LA revendication commune première. La conscience est forte que l’attaque contre les retraites coïncide avec les plus graves contre-réformes des transports, avec la destruction des monopoles publics RATP et SNCF (« réforme ferroviaire » et loi « Mobilités »). Les deux batailles sont simultanées et indissociables.

Des dispositions ont été prises pour entretenir la grève pendant le week-end, pour converger avec d’autres entreprises du 15ème, notamment l’éducation, la Poste, l’audiovisuel, etc., dès lundi.   

Le traditionnel barbecue de grève a réchauffé les militants, dès l’aurore. Ils sont forts !

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article