Communistes, refusons d’être associés aux dérives de Fabien Roussel ! - Motion des communistes du PCF Paris 15e

16 Juin 2021 Publié dans #Actualités du PCF

Retrouvez ci-dessous la motion adoptée par les communistes du 15e arrondissement de Paris réunis en Assemblée Générale de section le mardi 15 juin 2021.

Les communistes du 15e arrondissement de Paris, réunis ce mardi 15 juin 2021 en assemblée de section, expriment leur total désaccord avec les dernières prises de position de Fabien Roussel. Depuis un mois maintenant, le secrétaire national du parti enchaîne les interviews. A chaque prise de parole un profond sentiment de colère nous traverse tant ses propos sont opposés à notre conception du PCF et à son histoire.

Fidèles à notre conception marxiste et léniniste de la lutte et du parti, nous souhaitons d’abord rappeler que les élections dans une démocratie bourgeoise doivent être pensées comme une tribune dans laquelle nous, communistes, pouvons nous exprimer pour faire avancer des positions de rupture avec le capitalisme. Historiquement, le PCF a toujours condamné l’élection présidentielle comme un scrutin destiné à désigner un monarque républicain (situation encore renforcée avec le quinquennat).

Face à cela, le rôle du PCF n’est pas de diffuser des illusions sur les élections, et encore moins sur les élections présidentielles. A chaque prise de parole c’est pourtant précisément ce que fait Fabien Roussel ! Quand il répète à longueur d’interviews « Si je suis élu, je prendrai telle ou telle mesure » il ne fait rien d’autre que conditionner toute avancée sociale à une potentielle et impossible victoire électorale. En plus d’être en rupture totale avec notre conception de la politique, c’est une prise de position extrêmement dangereuse car elle revient à désarmer les travailleurs en les éloignant de la lutte et de la nécessité de s’organiser politiquement et syndicalement. En cela Fabien, Roussel poursuit la logique électoraliste des Pierre Laurent, Marie-George Buffet et Robert Hue, tout en ayant une ambition tribunitienne à la Mélenchon.

Il est désormais très clair que Macron mise sa réélection sur un face-à-face avec Le Pen. Depuis plusieurs mois, aidé par ses nombreux relais médiatiques et économiques, il a décidé de focaliser le débat sur les questions de sécurité, qui fera inévitablement monter l’extrême-droite et assurera Macron d’un second tour confortable. Un candidat communiste devrait dénoncer cette grossière manœuvre et refuser d’entrer dans ce schéma. Fabien Roussel a fait le choix inverse : celui d’intégrer le PCF dans le jeu de rôle du duo Macron-Le Pen. Nous condamnons ce choix et affirmons que notre parti n’a pas à entrer dans ces stratégies politiciennes.

Un candidat communiste peut évidemment évoquer des questions liées à la sécurité mais cela ne doit pas devenir l’alpha et l’oméga d’une campagne, d’autant plus quand ce sujet est dicté par le pouvoir politique au service du capital. L’expression communiste doit au contraire être centrée sur les axes de rupture avec le capitalisme pour contribuer à l’élévation du niveau des luttes : monopoles publics, sécurité sociale, emploi, industrie, rupture avec l’UE du capital, combat contre l’impérialisme…

La décision de Fabien Roussel de participer à une manifestation organisée par des syndicats de policiers, avec le syndicat Alliance à la baguette, fut une grave erreur politique. Nous n’acceptons pas d’être associés à cet évènement en sachant les revendications portées par ces organisations : renforcement des peines de prison, création de délits spécifiques en cas de violence contre les forces de l’ordre, peines planchers, peines incompressibles… Va-t-on bientôt aller jusqu’à soutenir le secrétaire du PS lorsqu’il déclare que les policiers devraient avoir un droit de regard sur les décisions de justice ?

Depuis plusieurs années, les libertés les plus élémentaires sont bafouées : la répression des manifestations sous Valls, l’état d’urgence terroriste, la répression des mouvements sociaux sous Macron, l’état d’urgence sanitaire… Au lieu d’hurler avec les loups pour demander toujours plus de moyens pour les forces répressives, une candidature communiste devrait dénoncer tout cela en bloc et porter comme revendication le respect des libertés populaires.

Et que dire des dernières déclarations de Fabien Roussel sur l’immigration ? Il emboite le pas à Macron et Le Pen en se déclarant favorable aux expulsions des sans-papiers : « s’ils sont déboutés du droit d’asile, ils doivent rentrer chez eux ». Un dirigeant du PCF n’a-t-il rien à dire sur l’impérialisme français ? L’impérialisme français tient sous sa domination des pays entiers, les derniers coups d’Etat au Tchad et au Mali sont la dernière illustration de sa nocivité. Il maintient l’Afrique de l’Ouest dans un état de sous-développement, les trusts français pillent les ressources naturelles. L’impérialisme français a un rôle majeur dans la déstabilisation de l’Afrique et du Moyen-Orient depuis 2011. C’est la France qui a mené la coalition impérialiste en Libye en 2011, c’est la France qui a soutenu les islamo-fascistes en Syrie. L’immigration est utilisée au profit du capital pour mettre les travailleurs en concurrence entre eux. La main d’œuvre immigrée est la plus exploitée dans les métiers les plus ingrats et les plus mal payés. Un communiste doit dénoncer l’impérialisme, le racisme, pas réclamer des expulsions et alimenter la xénophobie !

Communistes du 15e arrondissement de Paris, nous avions le mois dernier refusé de soutenir la candidature de Fabien Roussel et avions appelé à voter pour une candidature communiste sur un réel programme communiste. Le choix de mettre en avant une personnalité plutôt qu’un programme politique, qui aurait préalablement fait l’objet d’une discussion politique collective, ne pouvait malheureusement aboutir qu’à la situation actuelle. Autrement dit, les dérives actuelles de Roussel ne sont que la conséquence des efforts acharnés de la direction nationale pour transformer le PCF en un parti authentiquement social-démocrate.

Dans ce contexte nous demandons le retrait de la candidature de Fabien Roussel pour les élections présidentielles. Nous pensons qu'il est urgent de reconstruire le PCF sur des bases claires de luttes contre le capital et de sortir de toutes les stratégies électoralistes et politiciennes. Nous invitons également l’ensemble des communistes à se saisir de ces quelques éléments de réflexion pour les mettre en débat dans chaque section et exprimer à la direction de notre parti notre refus d’être associés aux prises de position médiatiques de Fabien Roussel.

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article

D
Le recul idéologique profond et complet du PCF depuis 40 ans est le responsable unique du recul électoral du PCF et de la CGT comme de l’effondrement du lectorat de l’Humanité et à contrario il explique le renforcement la droite et de l’extrême droite ultralibérale hyperatlantiste (Le Pen, Zemmour, LR, Macron) et du PS/LFI/EELV.
Le MEDEF et la droite ont, eux, gardé leur idéologie et ont triomphé par capitulation idéologique de tous les partis communistes en Europe (PCF et PCI en particulier).
La Chine communiste a elle gardé l’essentiel la puissance économique de son Etat communiste central, ses services publics tous nationalisés en monopole public (Télécoms, Energie, transports, banques, assurances, postes, spatial, etc..) et via une planification forte et une politique industrielle puissance est en train de devenir et de loin la première puissance économique mondiale via une montée en gamme de son industrie et de ses services publics.
Pires : quand de nouveaux milliardaires prennent trop de place dans l’économie le Parti communiste Chinois et son Président XI les fait rentrer dans le rang de l’économie socialiste au service du peuple chinois (Alibaba, immobilier, jeux électroniques, écoles privées, etc…).
UN PCF et une CGT qui montreraient en exemple les succès de la Chine communiste y compris face au COVID 19 avec 500 fois moins de morts et de malades dans le pays le plus peuplé du monde avec les plus grandes concentrations urbaines du monde donc le plus à risque, deviendraient comme en 1945 le parti et le syndicat le plus puissant de France, au lieu des 1 ou 2% dont Fabien Roussel va obtenir aux présidentielles et de l’effondrement de la force militante de la CGT dont la direction devenue proche de la droite d’EELV est devenue très anti-Chine communiste ce qui est logique avec son effondrement idéologique.
Répondre
D
Il faudrait d'ailleurs s'interroger pourquoi des militants courageux et intègres dans leurs jeunesses au fur et à mesure qu'ils montent dans la hiérarchie du PCF, de la CGT et de l'Humanité (Hue, Buffet, Chassaigne, Zarka, Martinez, etc, la liste est longue) abandonnent tous leurs fondements idéologiques et se rallient aux pires organisations anticommunistes souvent financés par la CIA-MOSSAD: CES, PGE, UE, Otan, Euro, Dollar, etc...) Et se plient aux fondamentaux idéologiques de ce conglomérat ultralibéral hyperatlantiste et impérialiste:
-interdiction de parler d'"impérialisme US"
-Interdiction de mettre en cause l'UE et donc l'impérialisme US dans les privatisations et la casse de tous les services publics (Télécoms, Energie, Transport, banques, assurances, santé, école, université, Armée, Police, etc. ...)
-Participation au China communiste Bashing impulsé par les médias ultralibéraux hyperatlantiste mafieux qu'ils soient financés par des oligarques milliardaires issus des privatisations des Télécoms et des médias (Bolloré, Niel, Dahi, Bouygues, etc...) ou de l'industrie du Luxe (Arnault, Pinault).
On ne peut éviter de regarder ce qui s'est passé en URSS et dans les autres pays de l'est au moment de la chute du mur: les anciens "dirigeants" communistes devient d'ardents défenseurs de l'Otan, du capitalisme ultralibéral hyper atlantiste, et souvent des oligarques milliardaires.
C'est un peu ce qui se passe hélas en France, il n'y a qu'à lire le contenu idéologique de 90% des articles de l'Humanité et de la presse de la CGT.
Je pense qu'il y a un lien direct entre cet effondrement idéologique du PCF et de la CGT et leur effondrement électoral et militant et du lectorat de l'Humanité et en même temps de la montée de la droite, de l'extrême droite d'EELV/LFI/PS aussi très anticommuniste et ultralibéraux hyperatlantistes.
IL n'y a plus un PCF et Une CGT tout comme une presse communiste pour les affronter idéologiquement et défendre en la montrant en exemple la Chine communiste et dénoncer les valets de l'impérialisme US qu'ils soient Le Pen Zemmour, LR, LREM, UDI, MODEM, PS, EELV ou LFI.
C'est le grand vide idéologique du PCF qui autorise le grand capital à rigoler et à imposer sa loi.
Répondre
D
Je viens de lire l'article de Robert Kissous par ailleurs excellent militant pro-Palestinien sur "la Chine et les USA" dans HQ du vendredi 1er octobre.
Certes il relativise les attaques contre la Chine (qu'il se garde bien de dire communiste).
Mais à aucun moment il ne prononce le terme d'impérialisme US. Pour un militant pro-Palestinien c'est léger.
Il ne rappelle pas non plus que la Chine (qui pour moi est communiste) a toujours voté pour la Palestine à l'ONU et contre le régime raciste sioniste, et n'a pas de relation diplomatique avec ce régime.
Enfin il dit même qu'il faut être ferme contre la Chine ! A propos de quoi ? de l'affaire des Ouighour montée de toute pièce par la CIA-MOSSAD?
A propos des pauvres agents du MI5 et de la CIA à Hong Kong ou de la pauvre et grande démocratie de Taipei?
Il faut dire que son article est publié sur la même page que la prose hebdo de la pseudo philosophe coqueluche des médias capitalistes, Cynthia Fleury, Multicartes, et donc hyperfriquée, et qui ne manque pas une occasion pour s'en prendre à la Chine communiste face à la gentille et grande démocratie US, dans son billet hebdo de l’HQ!
On comprend mieux pourquoi Fabien Roussel est partisan de la limitation à un rapport de 1 à 20 du revenu dans une même entreprise, comme le PS et LFI. La pseudo Philosophe doit les friser les 20 fois le smic, voir même les dépasser!
Répondre
D
L'Allemagne de Merkel susse littéralement l'électricité nucléaire Français d'EDF depuis que droite, SPD, verts et Die Linke ont décidé d'arrêter le nucléaire en Allemagne, les éoliennes allemandes étant à court de vent...et en même temps l'UE/EURO/OTAN/DOLLAR avec l'aide Macron ont prévu d'achever la casse d'EDF et de GDF car synonyme de nationalisation et de service public en monopole public, une horreur comme l'était France Telecom...
DE tout cela Roussel comme Martinez n'en pipent mot contraint par leurs engagements européens au PGE et à la CES.
Répondre
D
Au départ je n'ait pas d'accord sur vos critiques contre Fabien Roussel. Mais les stupidités qu'il raconte sur la Chine communiste me font vous rejoindre hélas. Lire l'excellent article de Jean-Claude DElanay sur le sujet sur le site du PRCF.
Répondre