A Versailles aujourd’hui : une manifestation hautement symbolique pour l’avenir

4 Février 2008 , Rédigé par PCF - Section Paris 15ème Publié dans #"Europe": NON à l'UE du capital

A Versailles aujourd’hui : une manifestation hautement symbolique tournée vers l’avenir 

Le vote des députés et des sénateurs, réunis en congrès à Versailles, était joué d’avance, comme l'est celui dans leurs deux chambres. C’est bien pour cela que Sarkozy a choisi la voie parlementaire pour faire passer le nouveau « traité européen ». Les manifestants d’aujourd’hui, opposants au traité européen, n’avaient pas l’illusion de changer cette donne.

Leur présence a d’abord souligné les responsabilités de chacun dans ce déni de démocratie, ce mépris du peuple souverain qui a voté NON le 29 mai 2005.undefined

En s’abstenant ou votant oui à une large majorité, les parlementaires du PS ont fait le jeu de Sarkozy. Ce parti en attente de l’alternance a révélé une fois de plus l’étendue du consensus qu’il partage avec le pouvoir de droite. La « question européenne » n’est pas un point de détail mais une orientation fondamentale. Les quelques parlementaires socialistes qui ont voté contre la révision constitutionnelle devront en tirer les conséquences sous peine de n’être demain qu’une caution de la ligne de l’ensemble de leur parti.

Les media, toujours aussi soumis en 2008 aux tenants de l’UE du capital, s’évertuent à enterrer le NON de 2005 et présentent la manifestation d’aujourd’hui comme un « baroud d’honneur des nonistes » (Le Monde). C’est tout le contraire !  Le sens de la mobilisation était de montrer combien le vote des parlementaires est illégitime, combien cette tricherie ne saurait effacer l’expression souveraine des Français, la démonstration du 29 mai 2005 qu'un peuple peut s'opposer à la dictature de l'UE du capital.
La ratification sur le tapis vert du nouveau traité, copie conforme du projet de « constitution » recalé, n’étouffera pas la résistance des salariés, des citoyens à la politique de destruction des acquis sociaux et démocratiques menée dans notre pays au nom de « l’Europe ». Pas plus demain qu’hier, ils ne se résigneront devant les règlements, directives et traités de l’UE au service de la mondialisation capitaliste.

Sarkozy aime à recevoir et gouverner depuis le Pavillon de la Lanterne à Versailles. Représentant le peuple aujourd’hui, les manifestants lui ont renvoyé ainsi qu’à ses alliés du jour un message en trois lettres : NON.

undefined

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article

La Louve 06/02/2008 14:43

Bravo et merci  aux camarades du 15ème qui , malgré la quas i défection du PC au niveau national non seulement se sont bien mobilisés le 4 février mais encore,ont  beaucoup parlé, écrit ,tracté..autour de cette question fondamentale et de l'évènement citoyen du 4 février 2008.La Lutte continue Très fraternellement à toutes et à tous   Elodie