Quelle démarche pour la préparation du 34ème congrès par les communistes? Avant le CN des 29 et 30 mars

28 Mars 2008 , Rédigé par PCF - Section Paris 15ème Publié dans #Actualités du PCF

Quelle démarche pour la préparation du 34ème congrès par les communistes? Avant le CN des 29 et 30 mars

Les bons résultats du PCF aux élections démentent la « thèse du déclin inéluctable », du « boulet de l’histoire » sur laquelle s’appuyait la direction du parti pour justifier sa stratégie d’effacement sinon de liquidation. Le PCF reste un repère historique pour le monde du travail, les plus exploités, en recherche d’une perspective politique.

Déjà, à l’assemblée nationale extraordinaire de décembre, la direction avait été désavouée par les adhérents et avait dû remiser l’ordre du jour initial qui prévoyait de fixer comme feuille de route du 34ème congrès des « expérimentations » « sans tabou ni a priori » allant jusqu’à la disparition du Parti.

L’appel « Pas d’avenir sans PCF! », signé maintenant par 1100 camarades, n’y est pas pour rien.

Mais pour les communistes, tous ceux pour qui la raison d’être du PCF est d’animer la lutte des classes du côté des travailleurs, tout reste à faire. La rupture avec la stratégie d’alignement sur la « gauche PS »,  avec l’affadissement des positions et le déclin organisée des structures est plus urgent que jamais.

Elle ne pourra venir que des communistes eux-mêmes, des organisations du PCF, cellules, sections… qu’ils pourront faire vivre ou revivre, en lien indissociable avec les luttes.

Mettre en échec la stratégie de liquidation des directions et les directions elles-mêmes, qui disqualifiées, refusent toute remise en cause sur le fond malgré leur échec, ne se fera pas dans une bataille de sommet.

Coordonnons-nous pour préparer le congrès en faisant vivre nos organisations sur une base de lutte. Après l’ANE, des délégués de plusieurs sections ont produit une déclaration qui va dans ce sens. D'autres viendront.


Liens vers:

Elections: la remontée du PCF à 8,82% et ses enseignements

Déclaration de délégués de sections du PCF après « l’Assemblée nationale extraordinaire »

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article

Périt Antoine 29/03/2008 12:05

un billet de Michel Collon


Si on simplifiait tout ça ?
Quelles sont exactement les règles qui président au droit à la séparation et, plus généralement, à ce qu’on appelle
l’autodétermination des peuples ? Certains nous disent s’y perdre un peu. Et en effet, à en croire nos grands médias...
En Asie, les Tibétains y ont droit. Mais pas les Irakiens, ni les Afghans.
Au Moyen-Orient, les Israéliens y ont droit. Mais pas les Palestiniens, ni les Kurdes.
En Afrique, les généraux mafieux de l’Est du Congo y ont droit. Mais pas le Sahara occidental.
En Amérique Latine, les riches provinces (de droite) de Bolivie et du Venezuela y ont droit. Mais pas les Indiens du Chili, du
Mexique, etc...
Dans les Balkans, les Albanais du Kosovo y ont droit. Mais pas les Serbes du Kosovo, ni ceux de Bosnie.
En Europe occidentale, les Flamands y auraient droit, mais pas les Irlandais du Nord, ni les Basques.
Compliqué, en effet. Si on simplifiait tout ça ? N’auraient droit à l’autodétermination que ceux qui sont « avec
nous ». Pas les autres.
Et tant qu’on y est, remplaçons aussi le mot « démocrate » par « avec nous » et le mot « terroriste par
« contre nous ».
Voilà, la politique, c’est simple quand on veut !
26 mars 2008
Tibet, Palestine, Irak, Kosovo, Congo, Amérique Latine... De nombreux articles sur http://www.michelcollon.info (utiliser le moteur de
recherche)

communiste 28/03/2008 20:38

Eh oui! Il faudra vous y faire...Pendant ce temps l'officine ultra libérale groupusculaire de Marc d'Héré sombre dans les poubelles de l'histoire!

marc d Here 28/03/2008 16:55

Vous vous rendez compte de ce titre: le PC REMONTE à 8%.....