Soutien à la lutte des salariés "sans papiers" de la SARL Castro

27 Mai 2008 , Rédigé par PCF - Section Paris 15ème Publié dans #Pour la régularisation des travailleurs

Soutien à la lutte des salariés de la SARL Castro, 25 rue Mademoiselle

Faire respecter la dignité, les droits de tous les salariés !

Ils ont des papiers : fiches de paie, cartes de sécurité sociale et avis d’imposition. Ils travaillent depuis parfois des années pour la SARL Castro.

Mais ils vivent la peur au ventre, sous la menace permanente d’un contrôle policier.

Et ils racontent comment les employeurs profitent de leur statut de « sans papiers » pour leur faire faire des semaines de 60 heures ou plus (payées 35 !), des horaires totalement flexibles,…

Le mouvement a dévoilé au grand public une situation scandaleuse.

Des représentants de la section du PCF Paris 15ème sont venus apporter leur soutien aux salariés grévistes de la SARL de nettoyage Castro. Ces travailleurs « sans papiers », soutenus par l’Union locale CGT occupent les locaux de leur entreprise, 25 rue Mademoiselle dans le 15ème (métro Félix Faure), comme 400 autres dans une trentaine d’entreprises d’Ile-de-France, principalement des secteurs de la restauration et du nettoyage.

Ils exigent leur régularisation, l’obtention immédiate de titres de séjour. Ce n’est que justice. Il est inadmissible que le gouvernement et les préfets laissent traîner les choses depuis des semaines et ne délivrent des papiers qu’au compte-gouttes.

Les pratiques d’employeurs peu scrupuleux rejoint une politique d’ensemble. Le patronat utilise ce volant de centaines de milliers de « sans papiers », presque corvéables à merci, pour contourner le droit du travail dans des branches entières, remettre en cause, dans les faits, tous les conditions de travail et les acquis sociaux, renforcer l’exploitation de tous les salariés, tout en les dressant les uns contre les autres.

Le gouvernement actuel est passé à un nouveau stade dans l’organisation de cette politique, avec le ministère de « l’immigration et de l’identité nationale ». Une hypocrisie écoeurante en est la marque.

D’un côté, il organise la criminalisation et la répression des sans papiers et les jette à la vindicte populaire.

De l’autre, au nom du concept révoltant « d’immigration choisie », il organise une immigration massive. La Commission européenne prévoit de faire rentrer 20 millions de travailleurs immigrés dans l’UE dans les vingt prochaines années.

Les travailleurs français, ou étrangers en situation régulière, ont tout intérêt à développer la solidarité avec les travailleurs sans-papiers. Leur lutte est aussi la nôtre.

Intensifions la mobilisation pour leur régularisation immédiate !

Exigeons des sanctions à l’encontre des patrons fraudeurs !

Dénonçons et mettons en échec la politique du gouvernement !

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article

lui-même 29/05/2008 20:36

Messieurs Castro père et fils, vous feriez bien mieux de négocier avec vos salariés au lieu de perdre votre temps sur internet!

DELAROU 29/05/2008 20:27

Je cautionne totalement le commentaire ci dessus, le pcf est bien mal en point, en voilà la preuve...La lutte est mal choisie, au mauvais endroit et contre les mauvaises personnes, prenez donc l'exemple du bistrot romain plutôt que de vous acharner sur si peu, charognards que vous êtes

simon 29/05/2008 20:21

N'avez-vous pas l'impression que c'est vous qui dressez les gens "les un contre les autres" pour reprendre votre expression si peu adaptée...Si les patrons embauchent des immigrés -bien souvent sans papiers hélas- c'est parce qu'il n'y a aucun petit blanc pour faire ces travaux qui sont pourtant indispensables! Alors REFLECHISSEZ au lieu de balncer des formules toutes faites - et si mal faites- que l'endoctrinement de votre parti vous met dans la tête. Pensez qu'en faisant la grève dans des petites entreprises c'est avant tout LES SALARIES QUE VOUS TUEZ, car demain ils n'auront plus de travail et je doute que ce soit vous qui le leur redonniez, REFLECHISSEZ bon sang! Allez manifester dans de grandes entreprises, dans des chaînes, tuez le mal par le haut et n'abattez pas ceux qui galèrent déjà. INFORMEZ VOUS d'avantage sur la situation de l'entreprise avant de la tuer, car, à en croire ce que dit l'entreprise castro aujourd'hui, les salaries sont mieux payés que vous!! Quel comble! Et quelle belle image du parti communiste, qui calomnie sans preuve...Bravo pour le sale boulot pour lequel vous trouverez hélas toujours de consciencieux éxecutants. C'est répugnant, honte à vous tous!!