Conseil nationale du 31 mars 2006 - Intervention d'Emmanuel DANG TRAN

31 Mars 2006 , Rédigé par Dang Tran Publié dans #Actualités du PCF

Conseil national du 31 mars 2006 :

 

Résumé de l’intervention d’Emmanuel DANG TRAN (fédération de Paris, section du 15ème arrondissement) dans la discussion générale : 

 

Je ne partage pas l’autosatisfaction exprimée dans le rapport, notamment sur le respect du pluralisme au congrès. Les procédés utilisés, en dernier lieu pour éliminer des élus au CN issus de la liste alternative sont injustifiables. Cette liste a représenté 25% des communistes, ceux qui se sont prononcés pour les textes alternatifs les 3 et 4 février. Concernant le CPE, le pouvoir s’entête délibérément. D’un côté, il joue le pourrissement du mouvement, cherchant à attiser les braises des émeutes urbaines de l’automne, pour faire le lit de la droite fascisante de Sarkozy. Il cherche à enfoncer le clou de la résignation. De l’autre côté, son obstination réhabilite les forces de l’alternance, à commencer par le PS, un an après le désaveu que la victoire du NON leur a infligé et enferme la perspective politique. Sur l’emploi, le PS ne propose toujours, comme François Hollande dans les colonnes de l’Humanité dimanche, que la baisse du « coût » du travail, du « coût des CDI ». Dans cette situation, le rôle du Parti est triple. Premièrement, tenter d’empêcher le pourrissement en cherchant à politiser le mouvement, par exemple en direction des lycéens du professionnel. Deuxièmement, travailler plus que jamais à la convergence des luttes, à commencer par la lutte pour l’abrogation du CNE, aux luttes pour la défense du service public, à la bataille contre la privatisation de GDF. Enfin troisièmement, dégager la perspective politique. Dans la situation actuelle, elle doit venir des luttes. Il est nécessaire d’arrêter d’alimenter des illusions sur l’alternance en 2007, comme ce matin avec la participation à la rencontre de « toute la gauche ». C’est dans la suite du NON majoritaire, à partir du rapport de forces qui s’exprime dans les luttes que le Parti doit faire valoir l’alternative politique.

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article