L'HUMA ne doit pas cesser d'être l'HUMA par Henri ALLEG

2 Février 2009 , Rédigé par PCF - Section Paris 15ème Publié dans #Actualités du PCF

A l'occasion du 20001 numéro de l'Huma depuis la Libération:

L’Huma ne doit pas cesser d’être l’Huma par Henri ALLEG

 

Il m’est difficile de dire, en peu de mots et en évitant les simplifications extrêmes, ce que fut pour moi, des décennies durant, d’Humanité. D’abord, le journal du Parti communiste, porteur de son idéal, porte-parole des travailleurs dans leurs confrontations de classe avec les exploiteurs et, bien au-delà, exprimant, depuis sa création, l’aspiration profonde à la naissance d’une société nouvelle, fraternelle des hommes de progrès en France et partout ailleurs. Comme, à partir de là, aurait-elle pu, sans abandonner sa raison même d’exister, être autre chose que le journal de l’antifascisme, de la Résistance, des combats anticolonialistes, de la défense du véritable idéal socialiste ?

Et c’est justement cette angoisse profonde de voir l’Huma cesser d’être l’Huma que nombre de mes camarades de toujours ont comme moi ressentie au cours de ces dernières années. Comment accepter sans s’indigner d’entendre proclamer que ce journal auquel tant de militants avaient donné le meilleur d’eux-mêmes, pour certains jusqu’à lui sacrifier leur vie, gagnerait à ne plus être un organe communiste mais un « quotidien comme les autres » ? Un journal qui « comme les autres », devrait répondre à son compte stupidités, déformations historiques et calomnies contre les régimes socialistes et qui, « comme les autres », mènerait – aux applaudissements de Bush et consorts – une permanente campagne contre la révolution cubaine ? Non, ce n’était pas là l’Humanité que j’aimais, l’Huma des travailleurs de France, frères de tous les exploités et tous les opprimés du monde. Une Huma que je voudrais continuer à retrouver comme lorsqu’elle fait sienne la défense des revendications ouvrières contre Sarkozy et ses alliés d’une fausse gauche ou comme lorsqu’elle dénonce les crimes dont se rendent coupables les dirigeants israéliens et se place courageusement – sans craindre de se distinguer des « autres » - aux côtés des Palestiniens au combat pour leur droit à l’existence.  

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article

ZADIG 22/02/2009 21:12

Le PCF n'étant plus communiste et de loin, il est logique l(humanité ne soit plus l'huma.Je pense que la raison profonde de la droitisation du PC est sa bureaucratisation, l'arrivisme de certains élus, dans les consils régionaux avec le PS, et certaines mairies et CG.Trotsky avait raison pour l'Urss, mais sa théorie peut hélas s'appliquer au PC de Hue/buffet/braouezec....Le NPA a un boulevard devant lui, mais je ne suis pas certain qu'il est ait raison d'avoir peur du mot commununiste avec la crise systémique que connait le capitalisme.C'est aussi peut-être LO ou le POE qui demande la sortie de l'UE qui vont prendre la place du PC.Le résultat aux Européennes sera la minute de vérité: le NPA va faire un score à deux chiffres, LO et le POE seront devant le PC et son front de gauche de pacotille, et Buffet feara moins que ses 1,90% de triste mémoire.ALEA JACTA EST