Sauvons la Mutu !

10 Février 2009 , Rédigé par PCF - Section Paris 15ème Publié dans #Santé - hôpital - assurance maladie

 

Nous faisons nôtre la bataille lancée notamment par les syndicats de la Fédération mutualiste parisienne et nos camarades de la section du PCF du 5ème arrondissement contre les projets de suppression des centres de santé du Palais de la Mutualité et de transformation des salles de réunion historiques en centre de conférences de prestige.

 

Un nouveau pan de l’offre de santé de qualité, conventionnée, accessible à tous, sans dépassements d’honoraire est menacé. Des dizaines de centres de santé ont déjà été éliminés à Paris dont l’an dernier le centre associatif Beaugrenelle dans le cadre de l’opération immobilière du Front de Seine.

 

L’engorgement d’autres structures comme les urgences des hôpitaux en est une conséquence.

 

Les centres de santé, les dispensaires sont victimes de la même logique politique que celle qui anime le projet de loi Bachelot « Hôpital, santé, territoires » dont l’examen commence à l’Assemblée nationale.

Une nouvelle dégradation de l’offre de santé non lucrative, au bénéfice du patronat (le pendant des exonérations de cotisations sociales) et au profit de structures privées, en est le but principal. Le « regroupement » régional des structures en est un moyen.

 

Il est regrettable mais significatif que la Mutualité française ait décidé de ne pas demander le retrait du projet de loi, mais de s’inscrire dans sa logique, en acceptant les nouvelles Agences régionales de santé et en soutenant les regroupements de structures de santé (déclaration du 27 janvier 2009 avec 5 organisations syndicales).

 

Depuis plusieurs années, les pressions s’accumulent pour dénaturer le mouvement mutualiste et structurellement le couper de sa raison d’être. En 2001, le gouvernement de l’époque de « gauche » transposait une directive européenne tendant à imposer aux mutuelles le cadre financier des assurances, sous peine de déséquilibres financiers.

 

La lutte pour la défense des centres de santé de la Mutu et de leurs emplois concerne directement des dizaines de milliers de patients de Paris et de banlieue. Elle concerne aussi les adhérents mutualistes et l’ensemble des assurés sociaux. L’avenir des salles de réunions du Palais concerne également tous les citoyens.

 

Les dirigeants du mouvement mutualiste, le gouvernement doivent être mis devant leurs responsabilités. De la municipalité de Paris, les Parisiens peuvent attendre qu’elle se mette en première ligne dans la bataille.

 

Paris le 10 février 2009, la section du PCF Paris 15ème

 

 

Extraits de l’appel-pétition dont la section du PCF 5ème est à l’initiative (avec d’autres)

 

Appel à la population : Sauvons la Mutualité

Non à la suppression de deux centres de santé de la Mutualité, pour le maintien des 550 emplois menacés de suppression.

Il y a urgence !

La fermeture des deux centres médicaux (Mutualité et Saint Victor) et l’arrêt de l’ensemble des activités du Palais de la Mutualité sont annoncés par la FMP (Fédération

Mutualiste Parisienne), avec pour conséquence directe la suppression de 550 postes.

 

C'EST UNE ATTEINTE GRAVE A L'ACCES AUX SOINS !

Fondés en 1949, les centres de la Mutualité dans le 5e représentent aujourd’hui :

188 médecins qui consultent, sans dépassement d’honoraires, et pratiquent le tiers payant,

des prestations médicales accessibles à tous comme le centre d’imagerie médicale, les soins dentaires, optiques ou l’exploration fonctionnelle.

220 000 actes médicaux pratiqués chaque année,

1500 emplois,

un lieu d’expression démocratique, de réunions politiques et syndicales pour la population francilienne au centre de la capitale

 

Dans un contexte d’attaques sans précédents contre le système hospitalier, la sécurité sociale et son financement, nous ne pouvons cautionner le fait qu’une logique assurantielle privée, encouragée notamment par une directive européenne de 2001, guidée par la recherche du profit, prenne le pas sur une logique solidaire mutualiste !

Nous ne pouvons accepter la transformation de la Maison de la Mutualité en un centre de conférence de luxe qui signifierait la liquidation de ce symbole fort du mutualisme.

 

Devant cette situation, nous appelons la population à se mobiliser :

 

1) en signant massivement ce texte pour:

- le maintien sur place des deux centres médicaux du 24, Saint Victor et du 1, square de la Mutualité ;

- le maintien des 550 emplois

- la conservation de la gestion mutualiste garantissant le maintien du secteur 1.

 

2) en s'adressant à Mr.Bonin Administrateur Provisoire de la Mutualité Parisienne (F.M.P.), nommé par l'ACAM (Autorité de Contrôle de Assurances et Mutuelles), ainsi qu'à ses Ministres de tutelles et à Roselyne Bachelot, ministre de la Santé pour qu'ils s'engagent au maintien sur place des deux centres médicaux et administratifs et des 550 salariés.

 

3) en s'adressant avec nous au Maire de Paris pour qu'il se prononce en faveur du maintien des deux centres médicaux et des 550 salariés

 

Signez la Pétition en ligne : http://www.ipetitions.com/petition/sauvonslamutu/

 

 

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article