Sarkozy a peur des salariés : nouveau chapeau du tract d'actualité

16 Février 2009 , Rédigé par PCF - Section Paris 15ème Publié dans #Actualités - Alternative politique

 

Après les grèves et manifestations géantes du 29 janvier,

Sarkozy a peur des salariés !

A Saint-Lô, 20.000 habitants, le 12 janvier, des manifestants enseignants parviennent à s’approcher du Président en visite. Le préfet de la Manche et le directeur de la police sont virés. Les jours suivants, à Nîmes puis à Vesoul, des cordons de police impressionnants maintiennent les manifestants à bonne distance.

Prêt à traverser la France pour le moindre fait divers médiatique, Sarkozy se garde bien d’aller en Guadeloupe et en Martinique discuter avec les salariés en grève générale depuis plusieurs semaines.

Le constat s’impose : Sarkozy à peur des salariés.

Précisément, il a peur de leurs revendications qui mettent en accusation sa politique au service de la finance et du Medef, sa politique qui nourrit la crise.

Il a peur que, comme aux Antilles, dans la suite des immenses manifestations du 29 janvier, les luttes des salariés, étudiants, retraités convergent en France sur des revendications précises et immédiates contre sa politique: pour les salaires, contre les privatisations, la casse de l’hôpital public, de l’université, les suppressions d’emplois à l’école et dans la fonction publique… autant de contre-réformes qui alimentent les profits et la finance aux dépens des fondements du développement économique et social du pays.

Il essaie de faire traîner des « négociations » sur rien. Il n’a pas peur des élections européennes. Il n’a pas peur du PS qui a approuvé son plan de renflouement des banques et le Traité de Lisbonne et prépare 2012.

La convergence des luttes: militants communistes, c’est précisément à cela que nous travaillons, par nos actions et nos propositions, parce que là réside l’alternative politique dont le peuple, l’économie du pays ont besoin tout de suite. 

 
Lien vers le tract suites du 29 janvier

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article