Défense du centre de santé de Beaugrenelle

7 Juin 2006 , Rédigé par PCF - Section Paris 15ème Publié dans #BEAUGRENELLE

Avenir du centre de santé de Beaugrenelle: lettre à Alain LHOSTIS, adjoint au Maire de Paris à la Santé 

Paris, le 7 juin 2006

Monsieur l’Adjoint au maire,

Nous avons pu vous entendre et vous lire ces dernières années témoigner de votre soutien et de celui de la municipalité à laquelle vous appartenez à plusieurs centres de santé parisiens.

Aussi nous voulons attirer votre attention sur la situation du Centre de santé Beaugrenelle, dans le 15ème arrondissement. Ce centre de santé de proximité, aux activités diversifiées accueille quelque 35000 patients tous les ans dans des conditions jugées par tous très satisfaisantes. Il représente une des très rares offres de soins respectant les tarifs de la convention et pratiquant le tiers payant dans cette partie de Paris couvrant le nord du 15ème arrondissement et le sud du 16ème,  secteurs où la pratique des dépassements d’honoraires s’est outrageusement généralisée, où les restructurations ont fortement dégradé l’offre publique de soins, au détriment notamment d’une importante population de salariés et retraités aux revenus modestes ou moyens. 

Ce centre de santé est menacé purement et simplement de suppression par le projet d’implantation à Beaugrenelle d’un hyper-centre commercial à vocation régionale. Dans le cadre de ce projet à caractère hautement spéculatif (9,2% de taux de profit attendu par an par le promoteur Gécina—in bilan d’activité 2005), les promoteurs exigent du Centre de santé un loyer prohibitif d’un montant six fois supérieur au loyer actuel pour un espace moins adapté, incompatible avec le maintien d’un centre de santé conventionné.

Les promoteurs privilégieraient en fait dans leur « mix-commercial » un centre médical à but hautement lucratif, pratiquant le dépassement d’honoraires et centré notamment sur la radiologie.

 

Le projet immobilier est copiloté par la société d’économie mixte de la ville SEMEA15 et par la Ville elle-même. Elles doivent céder les droits de propriété, modifier les règles d’urbanisme, accorder les autorisations pour rendre possible cette opération d’aménagement. Aussi la responsabilité de la Ville est-elle directe dans la poursuite des activités du centre de santé.

Le rejet de cette opération est très large dans la population comme le montrent les 7000 pétitions précises et argumentées rassemblées par les associations à l’occasion de la récente enquête publique sur les demandes permis de construire. La question du maintien du centre de santé est l’une des préoccupations importantes exprimées par les riverains. Elle a fait l’objet d’une pétition spécifique recueillant 1170 nouvelles signatures portées à l’enquête publique, d’une prise de position au Conseil du 16ème arrondissement.

Voilà les éléments qui nous conduisent à vous demander d’intervenir au sein de la municipalité dont vous faites partie pour assurer le maintien in situ et la pérennité du centre de santé Beaugrenelle.

Défendre l’offre de soins conventionnée, l’égalité d’accès aux soins, prévenir l’engorgement des services d’urgences sont des priorités affichées par la municipalité auxquelles nous souscrivons. Il serait incompréhensible qu’elles ne se manifestent pas en actes à Beaugrenelle.

Dans l’attente de votre réponse que nous communiquerons aux associations et à la population,

Veuillez agréer, M. l’Adjoint au maire, l’assurance de nos meilleurs sentiments,

Pour la section du PCF Paris 15,

Albert BARRE, secrétaire aux entreprises

Emmanuel DANG TRAN, secrétaire 

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article