Conseil départemental de Paris du PCF - intervention de Josette Gawsewitch - Lutte GDF - Centre médical Beaugrenelle

30 Août 2006 , Rédigé par J. Gawsewitch Publié dans #Actualités du PCF

Intervention de J. Gawsewitch au Conseil départemental du PCF de Paris, 30 août 2006:

Notre section du 15ème a décidé de faire de la bataille contre la privatisation de GDF la priorité de la rentrée. Depuis mai, c’est près de 15000 tracts que nous avons diffusés dans les entreprises et les quartiers, en visant en particulier à nourrir les convergences de lutte. La pétition que nous avons lancée en juin a recueilli pour l’instant 1600 signatures. Nous allons faire beaucoup plus. Les 170 signatures collectées le temps du déjeuner, début juillet, au Chèques postaux, traduisent de réelles possibilités de rassemblement. Encore faut-il, comme c’est notre responsabilité de communistes, bien situer le lieu de la lutte et les fonds du problème. 80000 amendements à l’Assemblée, cela pourrait être utile pour faire gagner du temps et permettre à un mouvement de masse des salariés et usagers de se développer. Dans l’état actuel, nous craignons surtout que cela aide le gouvernement à justifier devant le pays l’utilisation du 49_3. Surtout c’est prendre le risque de tromper l’opinion sur le véritable lieu de la lutte qui n’est évidemment pas le Parlement. La marchandisation totale du marché du gaz mais aussi de l’électricité est prévue pour le 1er juillet 2007. Quel service public peut-on concevoir sous le règne de la concurrence libre et non faussée avec la transposition des directives de Bruxelles, décidées et adoptées entre autres au Sommet de Barcelone par Jospin ? Cette question capitale pour l’avenir de GDF, d’EDF, aussi de l’ensemble du service public est également cruciale pour éclairer les enjeux de cette période préélectorale. Ne laissons pas MM. Strauss-Kahn, Fabius et toute la gauche plurielle se refaire une virginité alors qu’ils sont totalement en accord avec la logique de privatisation qu’ils ont entretenue au pouvoir malheureusement grâce à l’absence d’opposition de la part du Parti (ouverture partielle du marché, changements de statuts, SNCF-RFF…) ! Ces ambiguïtés sur GDF reflètent les errements de positionnement de la direction nationale concernant les échéances électorales et l’impasse pour le PCF où ils risquent de nous conduire. Annoncer que nous ne participerions pas à un gouvernement qui se dirait social-libéral n’a pas de sens. Même Strauss Kahn prétend combattre le social-libéralisme! Oui, la référence au NON du 29 mai doit animer constamment notre action pour montrer que battre la droite ne veut pas dire battre la politique au service du capital menée par les forces de l’alternance. Dernier point qui va dans le même sens. La politique de la gauche plurielle à la municipalité de Paris est la démonstration des limites, de l’impasse de l’alternance. Leur choix de favoriser à outrance la spéculation immobilière dans notre arrondissement à Beaugrenelle, dont vous avez entendu parler j’espère, en est l’illustration. Le centre de santé Beaugrenelle, l’un des derniers centres conventionnés pratiquant les tarifs du secteur 1 doit être liquidé dans l’opération dont la municipalité est à l’origine. 5600 pétitions ont déjà été rassemblées ! Même le conseil d’arrondissement du 16ème a été amené à prendre position devant les protestations d’habitants qui refusent de payer les honoraires libres généralisés de cet arrondissement. Nous avons sollicité début juin le soutien d’Alain LHostis. Il n’a pour l’instant pas même daigné nous accuser réception de notre lettre.

 

Notre rôle de communiste ne peut pas être avant 2007, d’être un alibi de gauche !

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article