CN des 8 et 9 septembre - Interventions d'Emmanuel DANG TRAN

11 Septembre 2006 , Rédigé par PCF - Section Paris 15ème Publié dans #Actualités du PCF

Conseil national du 8 et 9 septembre 2006  

Interventions d’Emmanuel DANG TRAN, Fédération de Paris

1)- Intervention dans la discussion générale 

Résumé sommaire pour le supplément de l’Huma

"Une candidature communiste à la présidentielle, oui mais pas à reculons ! La stratégie d’effacement du Parti reste malheureusement à l’ordre du jour. Ce n’est pas aux « collectifs » de décider à notre place des candidatures et du programme. Ils sont politiciens, peu « populaires », peu « radicaux », inaptes à prolonger les 55% du NON de classe. Le PCF pourrait jouer un rôle décisif dans le rassemblement pour battre la politique au service du capital. Mais cela implique des clarifications. Rejetons toute nouvelle expérience de « gauche plurielle » ! Le PS est toujours « social-libéral » ! Portons des propositions de rupture ! Excluons par exemple toute « renégociation » de la « constitution » européenne qui reviendra en 2008!"

2)- Intervention sur la campagne contre la privatisation de GDF

Résumé sommaire pour le supplément de l’Huma

"GDF : la bataille du Parti doit se situer dans les luttes et leurs convergences. Les 55% qui ont rejeté la « constitution » européenne peuvent mettre en échec les directives de marchandisation de l’électricité et du gaz. Leur transposition constitue les articles n° 1 et 2 du projet de loi. Elles ont été co-adoptées par Chirac et Jospin au sommet de Barcelone en 2002. Pas un hasard ! Cessons de demander leur « renégociation », elles doivent être rejetées en France. Le service public exige la reconquête du monopole d’EDF et GDF. Ne laissons pas planer de doute sur la nécessité de (re)nationalisations, avec le mot exact, de la propriété publique à 100% de GDF, EDF fusionnées, aussi de Suez !"

3)- Discussion sur le rapport sur les questions internationales

Résumé sommaire pour le supplément de l’Huma

"J’approuve le rapport et l’action du Parti contre l’agression israélienne cet été. Poursuivons les campagnes contre le Mur de colonisation et dénonçons le danger nucléaire israélien. Pourquoi ne pas s’être associé à l’appel de 63 partis communistes et progressistes du 20 juillet aux positions similaires ? En revanche, je déplore le texte du PGE qui refuse de désigner clairement l’agresseur et entretient l’illusion d’un rôle positif de l’UE ? Par ailleurs, pourquoi ne pas avoir exprimé un soutien à Cuba après l’opération de F.Castro et les violentes attaques US, relayées en France même « à gauche », contre cette avant-garde de l’anti-impérialisme."

En réponse, J.Fath a affirmé n’avoir pas été mis au courant de la réunion du 20 juillet. Aucune réponse à l’interpellation sur Cuba. Rappelons que 5 membres du CN ont diffusé un message de soutien au peuple cubain (en lien) déjà signés par de nombreux camarades.

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article