Solidarité avec la JC tchèque

24 Octobre 2006 , Rédigé par PCF - Section Paris 15ème Publié dans #Solidarité internationale

PETITION: SOLIDARITE AVEC LA JEUNESSE COMMUNISTE TCHEQUE - KSM  

 

L’Union de la jeunesse communiste de la République tchèque (KSM) vient d’être officiellement interdite par le gouvernement le 12 octobre. Le motif finalement retenu  pour prononcer la dissolution de la JC tchèque est l’expression dans ses statuts de la nécessité de remplacer la propriété privée des moyens de production par une propriété collective. Nous exprimons notre entière solidarité avec l’Union de la jeunesse communiste tchèque et condamnons cette décision sans précédent du ministre de l’intérieur de la république tchèque en nous associant à la pétition internationale lancée au début de l’année contre le projet d’interdiction du KSM. 

Nous, soussignés, protestons avec véhémence contre les actions judiciaires arbitraires prises par le Ministère de l'Intérieur de la République tchèque qui ont pour but de rejeter le statut « d'association civique » de l'Union de la Jeunesse Communiste - KSM. Ces actions, basées sur une discrimination politique et idéologique, ne peuvent être considérées que comme faisant partie d'une campagne anti-démocratique et anti-communiste injuste, qui cherche à restreindre la liberté d'association et d'expression du peuple de la République Tchèque et en particulier de sa jeunesse. Les initiatives prises contre la KSM sont une forme inadmissible de manipulation politique et idéologique, qui, en ciblant les communistes, tente une nouvelle fois de criminaliser l'idéologie communiste et toute action sociale revendiquant la mise en oeuvre des aspirations légitimes de la jeunesse envers la paix, l'enseignement, le travail, la solidarité, un environnement sain et une culture progressiste pour tous. La tentative de forcer la KSM à modifier sa base idéologique, ou de bannir ses activités, cela juste avant les élections parlementaires, représente également une nouvelle et sérieuse attaque contre le Parti communiste de Bohème et Moravie, un parti qui occupe la 3ème place au parlement national. Ces mesures minent en fait directement toute une série de libertés et de garanties démocratiques pour la population de la République tchèque. Cette nouvelle action du gouvernement tchèque vise à donner un nouvel élan aux différentes discriminations qui ciblent déjà les communistes et blanchissent les crimes commis par les partisans de la politique et de l'idéologie fasciste et nazie. Nous exprimons notre entière solidarité avec l'Union de la Jeunesse Communiste - KSM, avec les communistes et les autres progressistes de la République Tchèque dans leur combat pour la défense des droits et libertés démocratiques élémentaires. Nous exigeons la fin immédiate des attaques et nous exigeons des démarches concrètes pour restaurer les libertés démocratiques de base de la jeunesse tchèque et la liberté d'action pour l'Union de la Jeunesse Communiste - KSM.  

CETTE PETITION SERA ADRESSEE A L’AMABASSADE DE REPUBLIQUE TCHEQUE

(fax: 01 40 65 13 13), Collecte des pétitions: PCF PARIS 15, 130 rue Castagnary, 75015 PARIS, Vous pouvez envoyer vos messages de soutien au Parti communiste de Bohème-Moravie. Fax: 00 420 222 897 426

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article

SIGNEZ LA PETITION EN LIGNE ! 24/10/2006 20:52

Signez et faites signer cette pétition (lancée, depuis le début de la campagne d'intimidation et de criminalisation du mouvement communiste en Tchéquie, par le PC de Grèce, KKE) : http://4ksm.kke.gr/