Ne laissons pas la SNCF dilapider le logement social

17 Novembre 2006 , Rédigé par PCF - Section Paris 15ème Publié dans #Droit au LOGEMENT

Ne laissons pas la SNCF supprimer 400 logements à loyer modéré

 

Depuis 2 ans, la SNCF entreprend de basculer 400 logements à loyer modéré, situés dans le 15ème (125 rue Castagnary) et dans le 14ème (1 rue de Gergovie) de son patrimoine vers le secteur « libre » spéculatif. Sa filiale propriétaire, ICF, Immobilière des chemins de fer (ex SFCI) prétend exiger des augmentations de loyer de 200 à 400% ! Les locataires frappés sont la plupart des cheminots ou bien des personnes expulsées lors de la construction de la nouvelle gare Montparnasse. Certains ont déjà dû partir devant les pressions du bailleur. D’autres luttent avec leurs amicales de locataires CNL, la CGT Cheminots et également les sections du 15ème et du 14ème arrondissements du PCF. Voilà que nous prenons connaissance d’une délibération du Conseil de Paris d’octobre dernier. La Ville de Paris va vendre 1443 logements occupés à loyer social à ICF dont 775 situés dans le 14ème et 126 dans le 15ème. ICF, via son autre filiale La Sablière , fait financer cette acquisition de logements déjà sociaux par des emprunts issus de l’argent du logement social destinés a priori à la construction (prêt PLAI et PLUS de la Caisse des dépôts sur la collecte du livret A). La SNCF justifie cette opération par la volonté d’extension de son parc social, notamment pour loger des cheminots dans nos arrondissements. Dans le même temps elle livre au marché spéculatif ses propres logements sociaux ! C’est un comble. Pour sa part, la municipalité de Paris justifie la vente de son patrimoine par la volonté de pérenniser le caractère social des logements cédés et de dégager des fonds pour des opérations de construction ou d’acquisition de logements sociaux. Il y a au minimum une incohérence entre cet objectif d’étendre le parc social et la réalité de diminution de celui-ci avec les opérations d’ICF qu’elle cautionnerait. Aussi nous avons décidé d’intervenir auprès de la SNCF et de la Mairie de Paris pour que les logements du 1 rue de Gergovie et du 125 rue Castagnary soient définitivement conventionnés HLM, que toutes les augmentations de loyers fixées depuis 2004 soient gelées d’ici là. Camille Marques, élue PCF du 14ème a déposé un vœu dans ce sens pour le Conseil d’arrondissement du 27 novembre. Nous le communiquons aux élus du 15ème. Surtout, avec nos amis de la CNL et de la CGT , nous mobilisons les locataires, les défenseurs du droit au logement. Ce n’est pas la vocation de la SNCF de spéculer sur l’immobilier. La municipalité de Paris ne saurait couvrir cette dérive.

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article