COMMUNIQUÉ DE LA SECTION DU PCF DE BÉZIERS : FRÊCHE DOIT DÉMISSIONNER

1 Février 2007 , Rédigé par PCF BEZIERS Publié dans #Actualités du PCF

COMMUNIQUÉ DE LA SECTION DU PCF DE BÉZIERS : FRÊCHE DOIT DÉMISSIONNER  

La Section du Parti Communiste Français de Béziers avait en leur temps demandé la démission de G. Frêche de son poste de Président de Région, tant pour ses propos injurieux à tendance raciste et xénophobe à l’égard des harkis, que ceux à l’égard des joueurs de l’équipe de France de football. Le Tribunal Correctionnel de Montpellier vient de condamner Georges Frêche notamment à 15.000 euros d’amende, pour avoir traité le 11 février 2006, de « sous-hommes » des représentants des harkis. Comme le tribunal l’a déclaré, « le terme « sous homme » faisant resurgir dans l’inconscient collectif les pires exactions du régime nazis ». Cette condamnation fait de ce personnage un délinquant. Si son exclusion du P. S. ne regarde que les socialistes, sa place à la direction de la Région concerne les élus de Gauche, particulièrement ceux de notre Parti qui, en tous lieux, se doivent de combattre racisme, xénophobie... Pour cela, le secrétariat de la section du PCF de Béziers demande à nouveau à ses élus, d’exiger la démission de G. Frêche de la présidence régionale et ceci sans tergiverser. Dans le cas où celui-ci resterait en fonction, les élus communistes se devraient de quitter tous postes au sein de l’exécutif régional et continuer au sein du Conseil le travail politique et social pour lequel ils ont été élus.... Béziers le 29 janvier 2007

Nous nous associons pleinement à cette déclaration de nos camarades de Béziers. Nous exprimons notamment notre totale réprobation devant le choix de Jean-Claude Gayssot de rester vice-président du Conseil régional de Languedoc-Roussillon. M. Frêche était ainsi invité et présent samedi dernier à la remise de la Légion d’honneur de M .Gayssot. Honneur ? Cette conduite ne saurait engager le PCF.   PCF Paris 15.

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article