Tract: journée internationale des femmes

8 Mars 2007 , Rédigé par PCF - Section Paris 15ème Publié dans #Questions de SOCIETE

Journée internationale des femmes: combattre la précarité qui frappe en premier les femmes!

Les femmes sont les premières à subir le chômage, l’extension de la précarité, la dégradation du statut du travail causés par la politique menée au service du MEDEF depuis 20 ans. Elles forment ainsi 83% des salariés à temps partiel et 80% des « travailleurs pauvres » (payés en dessous du SMIC). Leurs rémunérations sont en moyenne inférieures de 19% à celles des hommes, de 11% à qualifications égales.

 L’égalité entre hommes et femmes reste un combat. Si en France, l’égalité est acquise sur le plan légal, ce n’est pas le cas partout dans le monde. L’égalité réelle, même en France reste encore à conquérir. La situation progresse peu. Le renforcement de l’exploitation capitaliste tend plutôt à aggraver les inégalités. Ainsi la contre-réforme Fillon des retraites pénalise spécialement les femmes, aux carrières plus chaotiques.

 La dégradation de la situation sociale renforce les positions persistantes de discrimination dont les femmes sont victimes. Ainsi le sous-emploi ramène la conception du salaire d’appoint dans le couple ou le monopole féminin des tâches domestiques… 

La question de l’égalité hommes/femmes est une question profondément politique qui n’a rien à voir avec le sexe du ou de la candidat(e) à la présidentielle. Tous (sauf à l’extrême-droite) prétendent s’en préoccuper. Mais les affirmations de principe et les grands symboles rentrent vite en contradiction avec la réalité des choix politiques des partis de l’alternance: nouvelle attaque contre les retraites programmée en 2008, nouvelles remises en cause du droit du travail, démantèlement des services publics, austérité des dépenses publiques et sociales …

 Pour l’égalité homme/femme et l’amélioration de la situation de tous: nous avançons des propositions de mesures concrètes que nous plaçons au centre du vote communiste en 2007:

 1– Emploi/Salaire: Etablissement et application du principe d’égalité des rémunérations, de l’accès à la formation continue. Revalorisation du SMIC 1500 euros net par mois et rattrapage immédiat des salaires pour tous. Retrait du CNE. Interdiction du temps partiel imposé. Pénalisation accrue des contrats précaires. Retrait de la contre-réforme Fillon des retraites. Réduction réelle du temps de travail.

 2– Défendre et développer les services publics: notamment création d’un service public national de la petite enfance, augmentation du nombre et instauration de la gratuité des places de crèche. Des moyens supplémentaires pour les écoles maternelles… Retrait du plan hôpital 2007

 3– Affirmer les droits des femmes: contraception libre et remboursée à 100%: défense du droit à l’IVG avec des moyens nouveaux, la création de nouveaux centres… Allongement du congé de maternité à 24 semaines et du congé de paternité à un mois. 

 4– Défense de la laïcité contre l’ingérence du religieux dans le politique et contre tous les intégrismes

Histoire du 8 mars: La Journée des femmes existe depuis 1910. Elle a été instituée à l’initiative de Clara Zetkin qui allait devenir une des fondatrices du Parti communiste allemand. Le 8 mars a été reconnu officiellement pour la première fois par un Etat, en l’occurrence l’URSS, en 1921, à l’initiative de Lénine pour commémorer une manifestation des ouvrières de Pétrograd en 1917 « pour le pain et pour le retour des hommes du Front ». En 1977, l’ONU officialise le 8 mars comme « Journée internationale des femmes 

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article