En rase motte ! Huchon prétend aider Airbus

11 Mars 2007 , Rédigé par PCF - Section Paris 15ème Publié dans #Défense de l'industrie

En rase motte ! Le président PS Huchon de la région Ile-de-France et 7 de ses collègues volent au secours d’Airbus.

Dans la foulée des déclarations de Mme Royal, huit présidents socialistes de région ont manifesté dans un communiqué commun leur « intérêt » à une éventuelle participation de leur région à « l’évolution du capital d’EADS ». Nous dénonçons cette initiative. Pour une part, elle relève de la démagogie, vu notamment les montants dérisoires des apports que pourraient apporter les régions, sans compter que ce type d’investissement n’entre pas dans leurs prérogatives. Mais cette annonce « bien-intentionnée » va même contre l’intérêt d’Airbus et de ses salariés. Elle rentre dans le jeu de la déresponsabilisation financières des groupes capitalistes qui ont rempli les poches de leurs actionnaires aux dépens de l’avionneur : 10 milliards de dividendes ces 5 dernières années ! Mais le plus grave : elle participe enfin à exonérer l’Etat français de ses responsabilités décisives aussi bien passées qu’à venir. Pour restaurer le modèle de coopération internationale, l’intervention de l’Etat français, la renationalisation des parts françaises d’Airbus sont indispensables. Evincer l’échelon national, comme y travaille l’UE du capital à travers « l’Europe des régions », c’est aussi tenter de contourner le premier lieu de l’intervention démocratique des salariés et des peuples. M.Huchon serait plus avisé de se préoccuper de ses propres responsabilités en matière de politique industrielle. A l’automne, il décidait avec sa majorité « plurielle » de livrer le marché colossal (3,5 milliards) du renouvellement des trains de banlieue à la multinationale canadienne Bombardier aux dépens d’Alstom et de la filière industrielle française. Avec à la clé, 3000 emplois de moins pendant 10 ans en France. Un petit plan « Power 8 » !

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article