Jusqu’à vendredi et de nouveau à partir de lundi, nous continuons à porter le contenu du vote communiste

19 Avril 2007 , Rédigé par PCF - Section Paris 15ème Publié dans #Actualités - Alternative politique

Faites entendre votre détermination à  combattre la politique au service du MEDEF et de la mondialisation capitaliste d'où qu'elle viendra!

La volonté de rupture dans le pays après 25 ans de politiques au service du patronat et de la mondialisation capitaliste est manifeste. Le 29 mai 2005, à 55%, le peuple a mis en échec l’UE du capital. Les luttes n’ont cessé de s’amplifier ces dernières années. Elles persistent sans «trêve électorale». Le capitalisme est même discrédité dans les sondages. Mais le gouffre est béant entre l’absence de perspective électorale et cette aspiration au changement. Sarkozy tente même d’en capter une part par un populisme effréné, rivalisant avec celui de Le Pen, alors même que sa « rupture » n’est que l’aggravation de la politique du gouvernement actuel. Bayrou essaye de se présenter comme une voie de sortie au système de l’alternance UMP/PS, mais se situe précisément en son centre. L’affirmation par Mme Royal, dans son « pacte présidentiel », de son ancrage social-libéral alimente directement la « dérive générale à droite ». Quel que soit l’élu(e), sans faire un trait d’égalité, les lendemains d’élections s’annoncent durs pour le monde du travail : marchandisation totale de l’électricité et du gaz dès le 1er juillet, nouvelle contre-réforme des retraites, réintroduction rapide de la « constitution » européenne, pour ne citer que ces points communs aux trois favoris. Pourtant le rapport de forces existe dans le pays pour imposer d’autres choix politiques. Seules les luttes peuvent en ce moment les porter comme en 1968 ou en 1995. Nous vous invitons à utiliser votre vote pour les renforcer en proposant un contenu politique de rupture.

Donnez à votre vote en 2007 le contenu qui prolonge le NON à la « constitution » européenne et les luttes:
  • * Brisez le consensus en vous opposant à toute tentative de renégociation et de réintroduction de la « constitution » de l’UE.
  • * Portez la bataille pour les salaires et le pouvoir d’achat sans aucune concession à l’idéologie de la « baisse du coût du travail », exigez l’augmentation immédiate du SMIC à un niveau juste économiquement et socialement pour une vie décente : 1500 euros net et le relèvement de l'ensemble des grilles de salaires du privé et du public en rapport avec les 100 milliards de profits du CAC 40.
  • * Exprimez la défense et la reconquête de la Sécurité sociale et de son financement solidaire, avec en priorité la suppressions des exonérations de cotisations sociales patronales.
  • * Défendez le statut du travail, de l’emploi stable, l’adoption de mesures interdisant ou dissuadant la précarité.
  • * Exigez l’arrêt du démantèlement des services publics et des privatisations par le rejet de la politique de mise en concurrence au nom de l’Europe, la défense des statuts des personnels, notamment des régimes spéciaux de retraites, rempart contre le démantèlement de l’ensemble du système de retraite par répartition et de la protection sociale.
  • * Refusez la politique de désindustrialisation du pays en mettant en avant la nécessité d’une grande politique de relance de l’industrie et de la recherche appuyée sur un secteur public nationalisé renforcé, l’adoption de mesures contre les délocalisations. - Exigez la (re)nationalisation démocratique des secteurs clés de l’économie exigence à laquelle le cas d’Airbus donne une large écho.
  • * Exigez des moyens supplémentaires pour l’école publique et la défense sans concession de la laïcité. - Exigez un plan d’urgence pour une politique sociale du logement en rupture avec les politiques de réduction des financements et d’encouragement à la spéculation en cours depuis 10 ans.
  • * Exprimez-vous pour une action internationale de la France dans le sens de la paix et de la défense du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, notamment au Proche-Orient celui du peuple palestinien, pour la sortie de la France de l’OTAN et le rejet de toute intégration dans un bloc impérialiste européen, au moment où la menace d’une attaque impérialiste contre l’Iran se précise.

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article

G
pour info Le livre censuré de Serge Portelli - le livre sur le bilan de Sarkozy , vient d'être interdit de sortie…L'éditeur Michalon aurait subi des pression pour ne pas mettre en vente le livre de Serge Portelli, membre du syndicat de la magistrature, vice-président au tribunal de Paris, président de la 12e Chambre correctionnelle, auteur de nombreux ouvrages,Pour télécharger Le livre gratuitement http://groupemanouchian.oldiblog.com/ à faire circuler largement merci© Serge Portelli, mars 2007 Licence de mise à disposition Creative Commons NC-BY-SAà faire circuler largement mercià faire circuler largement merci
Répondre