Entrée de Gécina et Unibail dans le capital de la SEMPARISEINE: inacceptable !

3 Mai 2007 , Rédigé par PCF - Section Paris 15ème Publié dans #BEAUGRENELLE

LIVRER L'AVENIR DE L'AMENAGEMENT DE PARIS AUX RAPACES DE LA SPECULATION IMMOBILIERE, C'EST LE CONTRAIRE D'UNE POLITIQUE DE GAUCHE!

INCROYABLE! LA MUNICIPALITE DE PARIS VEUT FAIRE RENTRER LES MULTINATIONALES DE L'IMMOBILIER GECINA ET UNIBAIL DANS LE CAPITAL DE LA PLUS GRANDE SEM DE LA CAPITALE, ISSUE DE LA FUSION ENTRE LA SEMEA15 (Beaugrenelle...) ET LA SEM PARIS CENTRE (Forum des Halles...).

Camille Marques, élue communiste du 14ème, s'est élevée hier en Conseil d'arrondissement contre le projet que la municipalité de Paris veut faire adopter à la hussarde. La même délibération est discutée ce soir en Conseil du 15ème. Elle sera soumise à adoption au Conseil de Paris du 14 mai. Il est prévu que la fusion entre la SEMEA15 et la SEM Paris Centre soit effective le 19 juin. Nous partageons entièrement le sens de l'intervention de notre camarade. Malgré la période, il est d'une grande importance de ne pas laisser passer une telle décision en catimini. Dans le 14ème, le vote a donné le résultat suivant: contre 2 (les deux élus PCF), abstention 4 (Verts et un UMP), pour (PS).

 

Intervention de Camille MARQUES, conseillère communiste, au Conseil d'arrondissement du 14ème, le 2 mai 2007, sur la délibération n° DF 2007-06 prévoyant les modalités de la fusion entre la SEMEA15 et la SEM Paris Centre.

Chers collègues,

Je m’étonne et m’effraye qu’une délibération de cette conséquence soit traitée aussi rapidement et avec aussi peu de publicité. Elue attentive à la vie de la capitale et de notre arrondissement, je n’ai appris son existence qu’avec le présent ordre du jour, c'est-à-dire jeudi dernier. Son adoption au Conseil de Paris est programmée pour le 14 mai, dans à peine 10 jours dans le contexte électoral national que vous connaissez comme moi et qui n’offre guère les meilleures conditions pour l’échange démocratique sur un dossier de cette importance. 

 

 

Le principe de la fusion entre la SEMEA15 et la SEM Paris Centre a été voté par le Conseil de Paris en juillet 2006. Elle va créer une société mixte d’aménagement absolument considérable, rayonnant sur 12 arrondissements, bien au-delà des sphères géographiques d’activités initiales des deux SEM. La future SEM-Paris-Seine aura notamment la charge de la ZAC Didot et de plusieurs ensembles du 14ème mais aussi du Forum des Halles et de l’ensemble du secteur Beaugrenelle/Front de Seine. 

L’aspect le plus inquiétant de cette délibération est la recomposition du capital social de la future SEM avec l’intrusion comme actionnaires des deux groupes immobiliers Gécina et Unibail, via pour cette dernière, la Société civile du Forum des Halles. 

Gécina et Unibail font partie de ces sociétés dotées du nouveau statut de « sociétés d'investissements immobiliers cotées », les SIIC. Ce sont de véritables géants de l’immobilier dans tous ses métiers dont la promotion immobilière, la gestion de bureaux, d’habitations, de centres commerciaux. La valeur des actifs de Gécina se monte ainsi à plus de 9 milliards d’euros.

Le comportement de prédateurs de ces sociétés s’est déjà manifesté durement à Paris. Gécina est par exemple à l’origine de la plus grave opération de spéculation par vente à la découpe, chassant des milliers de salariés parisiens de leur logement. Il est inacceptable de laisser de telles multinationales s’emparer de positions d’influence dominantes dans ce qui doit devenir la plus importante société d’économie mixte de notre Ville.

Je suis plus que sceptique en général sur les « partenariats public-privé » dont le coût final est toujours plus lourd pour les citoyens. Ici l’arrivée de Gécina et Unibail comme actionnaires représente un véritable conflit d’intérêt avec la collectivité

 

 

Je remarque que les sociétés dont elles prendraient les parts étaient des sociétés ou fédérations du bâtiment, dont les activités sont complémentaires de celles des SEM. Avec Gécina et Unibail, nous en sommes en présence d’aménageurs directement concurrents de l’activité des SEM. 

Nous connaissons tous les problèmes suscités par le réaménagement des Halles. Plusieurs associations de riverains s’inquiètent d’une dénaturation du quartier vers une domination absolue du commerce et de l’immobilier de standing. La future SEM, héritière de la SEM Paris Centre aura la gestion du dossier. Unibail est déjà détenteur des droits d’exploitation du centre commercial. Quelle impartialité attendre demain de la future SEM ? Quelle prise en compte de l’intérêt des riverains, de l’intérêt général ?

A Beaugrenelle, le projet d’immense nouveau centre commercial provoque une levée de bouclier des riverains et de leurs associations face à un projet démesuré, de nature spéculative qui menace tous les équilibres notamment sociaux du 15ème. L’inquiétude est d’autant plus grande qu’une délibération du Conseil de Paris datée du 16 mai 2006, contestée par plusieurs recours, autoriserait la SEMEA15 et donc la nouvelle SEM à vendre la dalle et les emprises foncières des bâtiments de Beaugrenelle, au delà du seul centre commercial actuel, à des promoteurs privés. Cela bien que ces biens aient été acquis par la collectivité au nom de l’utilité publique, souvent par expropriation dans les années 60. Inutile de dire qu’il s’agit d’un secteur convoité !  

 

Gécina, promoteur avec Apsys du projet de centre commercial Beaugrenelle, se retrouverait ainsi à la fois d’un côté acheteur potentiel et de l’autre côté actionnaire et membre du Conseil d’administration de la SEM vendeuse. Toutes les collusions sont ouvertes, tous les excès seront possibles.

Cette conception de l’aménagement de Paris sous l’égide et la domination des groupes financiers n’est pas la nôtre. Je n’ai pas cru comprendre qu’il s’agissait de celle de notre municipalité. Nous devons au contraire résister à leurs pressions. C’est une condition d’un aménagement harmonieux de l’avenir de Paris. Ecoutons les habitants et leurs associations ! Nous voterons contre cette délibération, vous l’avez compris et nous efforcerons, malgré la période de la dénoncer largement. Elle est incompatible avec nos positions comme avec les orientations affichées de la majorité municipale de Paris. 

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article

jacques 03/05/2007 11:41

Entre droite SARKO et Droite Socialo-Centriste ROYAL-BAYROU, je ne vois pas la différence. La droite plurielle est née et elle fera 500 député sur 577. C'est gravissime !!!