Tramway: la grève se poursuit et se renforce!

20 Juin 2007 , Rédigé par PCF - Section Paris 15ème Publié dans #RATP

Dépêche AFP d'hier:

Les agents de la nouvelle ligne de tramway parisien (T3) font grève pour de meilleures conditions de travail, avec deux rames sur trois en circulation en moyenne et seulement une sur deux aux heures de pointe, selon la RATP. Selon la CGT, à l'origine de ce premier mouvement de grève sur la ligne T3, 95% des agents sont en grève et ce sont les cadres et agents de maîtrise qui conduisent le tramway.

Les grévistes protestent contre le passage depuis lundi de 16 à 18 km/h de la vitesse de la ligne. "Nous devons même passer à 20 km/h au 1er janvier 2008, sans rames ni conducteurs supplémentaires", a indiqué Gérard Cristina, délégué CGT du dépôt de bus de Croix-Nivert, dont dépend la ligne. "Le but est d'ajouter un tour supplémentaire par conducteur, avec des temps de battement réduits, ce qui met en danger la sécurité des passagers et aussi des piétons et des véhicules dans l'environnement direct".

Le premier tronçon du tramway (T3), sur le boulevard des Maréchaux, du pont de Garigliano (XVe) à la porte d'Ivry (XIIIe), a été mis en service le 16 décembre 2006. Cette nouvelle vitesse commerciale permettrait de réduire le temps de parcours entre les deux extrémités de 29 à 26 minutes. Le trafic, en hausse constante, atteint désormais très fréquemment 100.000 voyageurs/jour en semaine et près de 70.000/jour les week-ends. La direction souhaite accroître le trafic de 11.000 voyageurs/jour selon la CGT, qui réclame les moyens correspondants. "Nous avons demandé une audience à notre direction depuis jeudi et ne sommes toujours pas reçus".

A l'occasion d'une délibération ayant trait au système de signalisation sur le parcours du Tramway des Maréchaux sud (TMS), une délégation d'agents grévistes a interpellé les élus du Conseil du 14ème Arrondissement.

Leur détermination ne faiblira pas tant que l’intérêt du service public ne sera pas pris en compte.

 

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article