Beaugrenelle: c'est toujours quand vient l'été qu'ils tentent de faire leurs mauvais coups!

21 Juin 2007 , Rédigé par Comité de défense Beaugrenelle Publié dans #BEAUGRENELLE

Beaugrenelle: les riverains et leurs associations décidés à faire échouer le nouveau coup de force tenté par les promoteurs. Ci-dessous le texte du tract du Comité de défense.

APSYS-GECINA INSTALLE DES CONSTRUCTIONS PROVISOIRES SANS PERMIS.   LE MAIRE DE PARIS DOIT FAIRE RESPECTER LES LOIS ET REGLEMENTS ET FAIRE STOPPER LA CONSTRUCTION SUR LES TROTTOIRS DE L’AVENUE EMILE ZOLA.

Le lundi 18 juin au matin, les riverains de la Place Charles Michels et de l’avenue Emile Zola, ont   constaté l’installation de préfabriqués sur les trottoirs, face à la crèche, créant ainsi une construction sur un rez- de- chaussée et un étage. Après information auprès du Maire du 15ème, nous apprenions qu’une demande de permis de construire avait été déposée par la SCI Beaugrenelle le 20 avril 2007, pour des locaux devant accueillir l’agence bancaire CIC. Cette demande a été transmise pour avis à l’arrondissement le 25 avril. Le permis n’a pas été délivré par le Maire de Paris.

Le Comité de Défense proteste contre ce coup de force du promoteur APSYS-GECINA qui viole le droit, (applicable dans toutes les communes de France, qu’il s’agisse d’un village ou de la capitale) et nous met devant le fait accompli pour tenter de démarrer les travaux de son projet de centre commercial.

Si  la loi exige qu’un permis de construire soit accordé , c’est pour deux raisons : la première pour s’assurer de la conformité de la construction projetée par rapport aux règles d’environnement, de circulation, de  sécurité, de l’eau, d’assainissement ;  la deuxième grâce à l’affichage du permis pendant deux mois, pour permettre à tout citoyen  de pouvoir exercer un recours contre la construction. Or, sans permis, sans affichage, le droit du citoyen à contester la construction n’est pas possible. Dans l’immédiat, nous demandons l’arrêt total des travaux et le retrait des préfabriqués.

Après ses efforts pour  imposer  aux habitants du quartier un projet dont les conséquences vont être catastrophiques pour les riverains et le 15ème arrondissement, la Ville de Paris va-t-elle laisser violer la loi  par un promoteur qui se croit tout permis, et dont le seul objectif est la main mise sur Beaugrenelle et le Front de Seine ?

Nous devons protester contre cette construction illégale, comme nous l’avons fait le mois dernier contre l’ouverture du capital de la nouvelle société d’économie mixte « Pariseine » à APSYS et GECINA (ouverture voulue par la SEMEA 15 et sa présidente Mme HIDALGO) contraignant le Conseil de Paris à refuser cette ouverture qui aurait permis  toutes les collusions et tous les excès.

Le Comité de Défense est plus que jamais déterminé à poursuivre son action pour arrêter le projet du promoteur et obliger la Ville de Paris, et  la société d’économie mixte Pariseine à écouter enfin les habitants de Beaugrenelle et du 15ème qui s’opposent de plus en plus nombreux à une extension démesurée du centre commercial, souhaitant une réhabilitation correspondant à leurs besoins et à leurs aspirations.

REJOIGNEZ-NOUS. ADHEREZ AU COMITE DE DEFENSE ! FACE AUX MOYENS CONSIDERABLES DU PROMOTEUR, NOUS AVONS BESOIN DE VOUS POUR CONTINUER NOTRE COMBAT.

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article