Ne tolérons pas les « statistiques » ethniques en France!

4 Octobre 2007 , Rédigé par PCF - Section Paris 15ème Publié dans #Questions de SOCIETE

Alors que le pouvoir tente de les introduire subrepticement avec la loi sur « l’immigration » ,

pour la cohésion nationale, contre les discriminations, ne tolérons pas les « statistiques » ethniques en France !


En pleine nuit du 19 au 20 septembre, la majorité à l’Assemblée nationale a adopté un amendement émanant de deux députés UMP, avec l’accord du gouvernement, autorisant la réalisation de statistiques sur une base ethnique. L’exposé des motifs de l’amendement évoquait même les « origines raciales ou ethniques ». Que cette disposition soit introduite dans le projet de loi visant à « maîtriser l’immigration », à restreindre le droit des immigrés à vivre en famille, à jeter le soupçon sur eux, avec même l’établissement de tests ADN, est tout à fait révélateur d’une conception de la société. 


Le prétexte avancé pour mettre en place les statistiques ethniques serait la nécessité de mesurer plus précisément les discriminations existantes. Quel cynisme ! Un instrument pour « mesurer » (et encore, c’est douteux), certainement pas pour combattre les discriminations, au contraire.


Commencer à compter les individus selon l’origine ethnique, sinon l’origine religieuse (supposée), demain la couleur de peau, ou n’importe quel critère « discriminant » (au sens statistique du terme), c’est se donner l’outil pour rentrer dans la logique des quotas ethniques, de la discrimination que certains osent parfois qualifier de « positive ». Comment imaginer une ségrégation positive ? C’est remettre en cause le principe d’égalité quand les individus ne sont plus définis pour eux-mêmes, selon leurs compétence, mérite et aspiration mais selon une « classification ». C’est remettre en cause la conception même de l’identité nationale de notre pays : une communauté politique de destin dans la République une et indivisible.


Nicolas Sarkozy a plusieurs fois réclamé des statistiques ethniques. Il ne cache guère son attirance pour le modèle communautariste à l’américaine qui encourage les divisions « identitaires » entre les travailleurs, à la grande satisfaction du capital. Avec sa majorité, Sarkozy cherche à imposer progressivement ce modèle, évitant soigneusement un débat public qu’il sait perdu pour lui.


Le Sénat examine ces jours-ci le projet de loi. La majorité UMP a l’intention d’étendre maintenant la réalisation des enquêtes sur base ethnique à des sociétés d’étude privées. Intervenons pour dénoncer cette disposition puis dans les semaines et mois à venir son éventuelle application ! Ne laissons pas banaliser les « statistiques ethniques » !


Combattons tout ce qui peut conduire au racisme, institutionnaliser les discriminations !

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article