Municipales 2008 : Tous derrière Delanoë ? ça se discute !

18 Octobre 2007 , Rédigé par PCF - Section Paris 15ème Publié dans #PARIS

Municipales 2008 : Tous derrière Delanoë ? ça se discute !

Delanoë a déjà lancé sa campagne pour sa réélection, c’est son affaire. Les communistes parisiens doivent avoir le temps de réfléchir à leur propre stratégie pour les municipales. Elle ne peut être placée, à notre avis que dans l’objectif de combattre non seulement la droite mais toute gestion de droite de la municipalité.

Il est inacceptable que dès septembre, Jean Vuillermoz, président du groupe communiste à l’Hôtel de Ville, se soit félicité publiquement de la candidature de Delanoë, avant toute consultation même du Conseil départemental. Il est tout à fait anormal maintenant que la direction départementale essaye à son tour de précipiter les choses dans un sens unique : la présence dès le 1er tour de candidats sur les listes PS.

Ce choix est pour le moins discutable comme l’est le bilan de Delanoë. Le secrétaire départemental le reconnaît lui-même : la municipalité n’a pas rompu avec « les logiques capitalistes à Paris ». Les réalisations publiques et sociales, notamment en matière de logement, sont très en dessous des besoins. La politique d’externalisation au privé s’est encore amplifiée. Vélib est le dernier exemple en date des cadeaux juteux aux grandes firmes, en l’occurrence JC.Decaux. Les conditions de travail des agents municipaux se dégradent. La municipalité sortante n’affronte pas la spéculation immobilière. Au contraire, elle l’accompagne. Avec l’opération Beaugrenelle, nous y sommes directement et durement confrontés dans le 15ème. Le temps d’un bilan complet s’impose vraiment.

En ce qui concerne les élus communistes sortants, leur mandat a été marqué par l’effacement de l’identité et des positions communistes, au point de laisser souvent les Verts adopter des postures plus radicales, et par la caution quasi-systématique donnée à la politique du Maire. Là aussi, cela doit être débattu. Pour le 15ème, ces élus n’ont relayé aucune de nos luttes dès lors qu’elles mettaient en cause un choix municipal.

La démarche responsable que la direction du PCF Paris devrait engager est de dresser ce double bilan, de soumettre un projet à la discussion des communistes auquel doit être subordonné le débat sur les listes. Ce n’est pas le cas et l’hypothèse de constituer des listes de rassemblement au 1er tour, présentées par le PCF est exclue d’emblée. Nous dénoncerons ce choix au Conseil départemental et soumettrons, le moment voulu, aux communistes du 15ème des propositions pour notre arrondissement. Qu’on ne compte en tout cas pas sur eux pour renoncer à combattre la politique au service des spéculateurs d’où qu’elle vienne, pendant la campagne. Ce sera même un moment privilégié de mettre les élus sortants devant leurs contradictions. 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article