Beaugrenelle : stratégie du coup de force ou précipitation préélectorale

19 Octobre 2007 , Rédigé par PCF - Section Paris 15ème Publié dans #BEAUGRENELLE

Beaugrenelle : stratégie du coup de force ou précipitation préélectorale

Pendant l’été, des travaux ont commencé sur la zone du projet d’hyper-centrecommercial à Beaugrenelle. Il s’agit de travaux lourds du côté de la place Charles Michels et impressionnants avec la démolition de la dalle au dessus de la rue Linois. Pourtant, ils ne correspondent qu’à 2% de l’accroissement prévu des surfaces. La volonté des décideurs, promoteurs et Sem-Paris-Seine, la société d’économie mixte de la Ville de Paris qui a hérité de la SEMEA15, toujours présidée par A. Hidalgo ne fait pas de doute. Il s’agit de persuader la population que leur affaire est « pliée ».

La propreté de la palissade tranche avec l’état de délabrement où les mêmes promoteurs Apsys et Gécina laissaient les lieux. Mais, derrière la façade, pour les habitants des immeubles sociaux Sageco, c’est l’enfer : poussière à tous les étages, bruit dès 7h00 et même appartement éventré : on est très loin de la norme « haute qualité environnementale » promise pour le projet. Cela donne une idée de la suite possible. Possible mais pas fatale.

Les permis de construire correspondant à l’essentiel du projet ne sont toujours pas accordés parce que les questions juridiques ne sont pas réglées. Les promoteurs semblent aussi avoir bien du mal à trouver des enseignes attirées par des perspectives économiquement incertaines. L’opposition des riverains et la détermination de leurs associations ne faiblissent pas. Nous les soutenons plus que jamais.

L’approche des élections municipales peut et doit être l’occasion d’obtenir enfin la concertation et la remise à plat du projet réclamées depuis le départ. La municipalité de Paris et la Sem en sont conscientes. Elles s’efforcent d’esquiver complètement leurs responsabilités, pourtant déterminantes (propriété des terrains, permis de construire…). Ils ont même tenté de faire rentrer les promoteurs dans le capital de la nouvelle SEM. Nous avons dénoncé, notamment par la voix de la conseillère PCF du 14ème, ce conflit d’intérêt manifeste et contribué à obtenir un recul de la municipalité.

Sur tous les plans, le projet Beaugrenelle est contradictoire avec les objectifs affichés du maire-candidat Delanoë : limitation de la circulation automobile, défense du cadre de vie et du petit commerce, surtout limitation de la spéculation (alors qu’ils veulent autoriser la cessions de toutes les emprises publiques de la dalle à des promoteurs !). La logique spéculative, avec la multiplication par 6 prévue des loyers, se traduit concrètement par l’éviction du cinéma MK2, du centre de santé conventionné, des équipements publics en général, par une pression à la hausse des loyers et des charges. A partir de tout ces éléments, malgré la disproportion des moyens, les riverains et nous avec eux, peuvent continuer à construire le rapport de forces pour faire reculer les tenants du projet, municipalité en tête. 

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article