Fermeture définitive du Cinéma « Le Grand Pavois ».

23 Octobre 2007 , Rédigé par PCF - Section Paris 15ème Publié dans #15ème

Fermeture définitive du Cinéma « Le Grand Pavois ». Contre la désertification cinématographique de nos quartiers : pas de larme de crocodiles mais d’autres choix politiques !

 

Le tribunal de Commerce avait attribué la reprise des salles de cinéma du Grand Pavois à une société de production contre le projet de poursuite de l’exploitation cinématographique, interrompue depuis juillet. Tout au long de l’été, la mobilisation s’est amplifiée pour défendre ce projet et tenter de sauvegarder ce cinéma de quartier. Malgré cela, le 7 octobre dernier, le procureur de la République a décidé d’abandonner la procédure d’appel du jugement du tribunal de commerce. Le Grand Pavois rejoint ainsi la longue liste des cinémas de quartier morts pour l’intérêt des multiplexes et de la spéculation immobilière, après l’UGC Convention, le Kinopanorama, avant, peut-être le MK2 Beaugrenelle. Les élus du 15ème et de Paris n’ont pas épargné leur salive et leur encre pour s’afficher comme défenseurs du Grand Pavois. Cela ne leur coûtait pas grand-chose, dans cette phase terminale d’un dossier dans lequel la responsabilité de la Ville et de l’arrondissement n’est pas engagée. Les municipales approchent. Mais lorsque l’on lit dans une dépêche AFP du 16 octobre que M. Girard, adjoint à la culture du Maire de Paris et Mme Hidalgo, première adjointe et présidente de la société d’économie mixte SEM-Paris-Seine, prétendent défendre le cinéma de proximité « face à la concurrence des multiplexes », on ne peut qu’être soufflé devant le cynisme. La même municipalité et la même SEM sont en train d’imposer l’implantation d’un immense multiplexe dans leur projet de méga-centre commercial à Beaugrenelle. Pas vraiment un cinéma de proximité ! Les loyers exigés par les promoteurs immobiliers à qui la ville veut céder les terrains seraient six fois supérieurs à ceux du MK2 actuels. Pas vraiment de quoi favoriser une programmation de qualité face aux « grosses machines US »! Contre la désertification cinématographique des quartiers du 15ème, la bataille contre la politique qui fait le lit de la spéculation immobilière, du moins à Beaugrenelle, sera bien un enjeu de la campagne électorale.

 

Lien vers notre article du 2 septembre

 

 

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article