Le gouvernement vient d’autoriser la RATP à concurrencer la SNCF sur le transport ferroviaire.

12 Novembre 2007 , Rédigé par PCF - Collectif PCF RATP BUS Publié dans #SNCF

 

Casse des régimes spéciaux, mise en concurrence, privatisation : tout est lié !

Le gouvernement vient d’autoriser la RATP à concurrencer la SNCF sur le transport ferroviaire.

Par un arrêté daté du 5 octobre publié au journal officiel, le ministre Borloo vient de délivrer une « licence d’entreprise ferroviaire valable pour effectuer des services de transports de voyageurs » à la société Eurailco. Eurailco n’est autre qu’une filiale du « groupe » RATP et de Transdev, elle-même filiale de la RATP et de la Caisse des dépôts et consignations. Il s’agit donc d’une société de droit privé à capitaux 100% publics, mais complètement hors statut.  L’argent et les savoirs faire du service public sont ainsi dévoyés pour rentrer dans la logique de marchandisation des transports et de privatisation. Eurailco exploite déjà un réseau de trains régionaux en Allemagne contre la Deutsche Bahn dont les conducteurs de locomotives font justement grève pour les salaires et contre la casse du service public. Avec l’arrêté de Borloo, Eurailco, donc la RATP, obtient l’autorisation de s’attaquer au réseau public de la SNCF, dès que le gouvernement aura transposé et fait appliquer les directives et règlements européens. Les services publics de la RATP et la SNCF devraient s’entredévorer pour préparer la privatisation du secteur ! Cette idée est tellement aberrante que le gouvernement procède en toute discrétion. Les ambitions étrangères, hors Ile-de-France, du « groupe RATP » servent aussi de prétexte à la perspective de mise en concurrence de nos propres dépôts de bus et lignes de métro, déjà activement préparée aux dépens de nos conditions de travail et de la qualité du service rendu. La casse de nos régimes de retraite, à la RATP comme à la SNCF, est un élément crucial du processus de privatisation. Aucun groupe privé ne peut convoiter une entreprise qui assume ses responsabilités de retraites vis-à-vis de ses agents âgés. Tout est lié. Notre lutte contre la casse de nos retraites est aussi une lutte contre la privatisation. Communistes de la RATP-Bus, nous exigeons l’intégration pleine et entière, sous statut RATP, des réseaux de Transdev en Ile-de-France. Nous exigeons la suppression d’Eurailco. Nous alertons d’ici là nos camarades de la SNCF et dénonçons l’arrêté du ministre. 

 

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article