8 mai 2010 - 65ème anniversaire de la victoire sur l’Allemagne nazie

7 Mai 2010 , Rédigé par PCF - Section Paris 15ème Publié dans #Histoire - Notre mémoire

La célébration du 65ème anniversaire de la victoire des armées alliées contre l’Allemagne nazie, de la capitulation sans conditions de celle-ci, aura lieu dans le 15ème arrondissement

 

Vendredi 7 mai 2010 à 18h30

Sur le parvis de la Mairie

 

Nous publions ci-dessous la déclaration, à cette occasion, de la Fédération internationale des résistant – Association antifasciste (la FIR à laquelle appartiennent notamment l’ANACR et la FNDIRP).

 

 


logo_fir.gif8 Mai 2010 - 65ème Anniversaire de la Libération - jour de la Victoire

Il y a 65 ans, le 8 mai 1945, l'humanité a vu l'effondrement militaire définitif du fascisme allemand.

Cette date marque la victoire sur le régime, méprisant pour l'Humanité, du fascisme hitlérien

  • qui a exclu, poursuivi et emprisonné les adversaires et les opposants politiques,
  • qui, par millions, a assassiné des Hommes uniquement au prétexte de leur appartenance raciale: les Juifs, les Tziganes, les Romanichels et les Slaves,
  • qui, par une occupation, une destruction et une guerre dirigée contre tous les États voisins en Europe et les populations d'autres parties du Monde, a coûté la vie de 50 millions de personnes.

Les plans de l'hégémonie fasciste sur le Monde ont été arrêtés par l'action commune des coalitions anti-hitlériennes.

Ce sont les combattants des forces armées alliées et, plus particulièrement, ceux de l'armée soviétique qui ont porté la charge principale de la guerre sur leurs épaules (27.000.000 de victimes civiles et militaires en U.R.S.S.) qui ont permis de réduire militairement cette menace à néant.

Ce sont les partisans et les combattants de la résistance qui, dans tous les pays occupés par le fascisme allemand, ont risqué leur vie pour la liberté de leur patrie. Ce mouvement de libération nationale réunissait des femmes et des hommes, des communistes et des catholiques, des libéraux et des sociaux-démocrates, des syndicalistes et même des conservateurs.

Nous honorons tous ces patriotes, la contribution de l'alliance antifasciste et des mouvements de libération des peuples nationaux.

Le 8 Mai 1945 est, en cela, le jour de la libération et de la victoire de tous les peuples menacés par le fascisme allemand, des combattants contre le fascisme dans tous les pays, pour tous les pourchassés et les victimes du régime fasciste. Cette vérité historique est de plus en plus refoulée. Les crimes du fascisme sont relativisés, les collaborateurs réhabilités ou transformés en " héros de la liberté ". La Fédération Internationale des Résistants - FIR - Association Antifascistes se défend contre toutes les tentatives d'instauration d'une conception réactionnaire de l'histoire - marquée par une doctrine totalitarisme et des falsifications de l'Histoire - en Europe.

A l'occasion de cet anniversaire nous rappelons :

Le 8 Mai 1945 marque le début d'une nouvelle politique dans les relations internationales. L'unité de tous les adversaires des nazis a créé la base de la fondation des Nations Unies et la fixation des bases du droit international des peuples qui ont été à l'origine de la poursuite et de la condamnation des principaux criminels de guerre au Tribunal de Nuremberg.

Après la victoire sur le fascisme nazi, les peuples de différents pays ont, pour la première fois, obtenu les droits politiques, économiques, sociaux et culturels qui ont été gravés dans leurs constitutions et dans les bases juridiques. Cela a aussi été d'une grande importance pour le renforcement de la lutte anticolonialiste et des luttes antifascistes dans les pays où de tels régimes ont prévalus.

Aujourd'hui, à la suite de l'effondrement des anciens pays socialistes, le " droit du plus fort " est souvent en vigueur dans les relations internationales. Des accords et le droit international - créés sous l'égide de l'ONU - sont bafoués et suspendus. C'est pourquoi nous devons renforcer notre lutte contre les interventions et les empiétements impérialistes, contre une militarisation et pour le rétablissement de l'autorité du droit international et pour les résolutions des Nations Unies.

Le mot d'ordre commun à tous les antifascistes était " plus jamais ça ! " Cela constitue une obligation aussi bien pour le présent que pour demain. En commun avec les générations d'aujourd'hui nous agissons

  • contre le néo-fascisme, les extrêmes droites et un populisme de droite,
  • contre l'exclusion sociale, la xénophobie, le racisme et l'antisémitisme
  • contre la guerre, le terrorisme et ses racines sociales.

Sur la base de la communauté d'action contre la barbarie fasciste, les 65 organisations membres de la Fédération Internationale des Résistants -FIR - Association Antifascistes en Europe et d'Israël - participent aux actions :

  • pour la paix et le désarmement
  • pour les droits politiques et sociaux de l'Homme, pour la démocratie.

C'est ainsi, que nous édifions " un Monde nouveau de Paix et de Liberté ! "

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article

Tourtaux 07/05/2010 22:00



"GUERRE A LA GUERRE"