DSK probablement éliminé pour 2012 : notre problème, ce n’est pas le casting mais l’alternative politique

15 Mai 2011 , Rédigé par PCF - Section Paris 15ème Publié dans #Actualités - Alternative politique

DSK probablement éliminé pour 2012 : notre problème, ce n’est pas le casting mais l’alternative politique

 

Depuis le 14 mai 2011, Dominique Strauss-Kahn est impliqué dans une affaire de mœurs présumée à New-York. Elle compromet définitivement sa candidature à l’élection présidentielle de 2012. Déjà, depuis des semaines, l’étoile du candidat DSK palissait. Le président socialiste du FMI est trop visiblement lié aux puissances d’argent et ne se distingue pas assez de Sarkozy.

 

Pour nous communistes, la politique n’est pas une question d’homme ou de femme, d’image ou de posture, mais de contenu et de perspective.

 

110515_primaires_eurovision.jpgHollande, Aubry, Royal ou DSK, celui ou celle qui sera finalement désigné défendra le même programme, fait de promesses sociales minimales pour se démarquer de Sarkozy mais aussi de solides garanties au patronat de rester sur les rails de la politique de l’UE et de l’euro. 

 

1986, 1988, 1993, 1997, 2002 : nous avons l’expérience du jeu de « l’alternance » au pouvoir en France. En 2009 en Grèce, la droite, qui a ruiné le pays, a passé la main au parti socialiste (élu sur des promesses d’augmentations de salaires !) pour mieux faire subir au peuple le plan d’austérité inédit infligé par la finance internationale, l’UE et le FMI de M. Strauss-Kahn.  

 

La personnification de la vie politique autour de l’élection présidentielle est un piège pour détourner la population, les travailleurs du facteur essentiel du changement politique : les luttes, le mouvement populaire.

Pour défendre les retraites, nous étions 3 millions dans les rues soutenus par la grande majorité de l’opinion. Mais comment rassembler pour gagner le maintien de la retraite à 60 ans en incluant le PS favorable aux 40, 41 voire 42 annuités de cotisations ?

 

En 2011, nous plaçons toutes nos préoccupations dans le développement des luttes et leur convergence. Il sera temps de les relayer aux élections en 2012, loin des frasques du concours de radio-crochet entre « présidentiables ».

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article

Front Syndical de Classe 08/07/2011 17:37




Comme on (Le Front Syndical de Classe regroupant des militants de la CGT et de la FSU) envisage de faire signer une pétition sur la dette (le refus de la rembourser) en liaison bien sûr avec la
situation en Europe et en Grèce en particulier, à la fête de l'Huma en septembre, serait-il possible de le faire (aussi) sur votre stand ?

Gilbert Rodriguez