Interdiction de la manifestation du 19 juillet contre les crimes israéliens : une provocation de l’Etat français. En masse, rassemblons-nous mercredi 23 !

18 Juillet 2014 , Rédigé par PCF - Section Paris 15ème Publié dans #Solidarité internationale

Interdiction de la manifestation du 19 juillet contre les crimes israéliens : une provocation de l’Etat français. En masse, rassemblons-nous mercredi 23 !

Pcf Paris 15, 18 juillet 2014

L’interdiction annoncée hier par le ministre de l’intérieur Cazeneuve et le Préfet de police de Paris a été confirmée. La manifestation de solidarité avec le peuple palestinien contre l’agression criminelle de l’Etat d’Israël ne pourra pas avoir lieu samedi 19 juillet à partir de 15h00 au métro Barbès-Rochechouart.

Cette atteinte à l’expression publique est inédite depuis des décennies. Elle rappelle les pires heures de la répression gaulliste contre les manifestations pour la paix en Algérie. Les prétextes des heurts entre extrémistes sionistes et activistes pro-palestiniens, sous le regard de CRS suréquipés, ne tiennent pas.

On ne peut que se demander ce que recherche le pouvoir PS en France aujourd’hui. Tour à tour, Fabius, Valls et Hollande, ses porte-parole ont affiché leur soutien inconditionnel à l’impérialisme israélien, en conséquence à son colonialisme, à son racisme d’Etat et à ses crimes de guerre répétés. Ce soutien dépasse et de loin l’alignement « habituel » des autorités françaises sur l’impérialisme américain et européen, compensé par un discours plus équilibré en France sur la Palestine, sous les présidences Mitterrand et Chirac. 140718_Hollande_tape_Netanyahou.jpg

Quels intérêts sont à l’œuvre ? Il conviendra de les analyser au moment où Hollande sanctuarise le « budget militaire », multiplie les interventions néo-coloniales mais étouffe le pouvoir d’achat des travailleurs.

Le peuple de France éprouve, dans sa masse, quelle que soit la confession supposée de ses ancêtres, un sentiment de révolte devant les crimes répétés de l’Etat israélien, l’assassinat filmé d’enfants, le pogrome d’un régime colonialiste, raciste, dominateur qui condamne à terme ses propres ressortissants.

La réalité des massacres n’est ni contestable, ni contestée. La maison du consul de France à Gaza a été réduite en poussières.

Le régime israélien s’enferre dans l’impasse de la violence et du crime. Il est illusoire de penser que l’Etat d’Israël garantira son existence et son développement dans le mépris, la domination et la guerre.

En interdisant la manifestation parisienne du 19 juillet, les autorités françaises marquent une soumission inadmissible à l’impérialisme israélien. Elles bafouent un droit démocratique élémentaire. Ce geste sera lourd de conséquences au plan international comme au plan national.

Hollande et Valls prennent la responsabilité d’allumer le feu en France, de transposer – alors qu’effectivement les situations n’ont rien à voir – les tensions en Palestine dans notre pays.

Communistes, nous refusons de rentrer dans le piège de ces politiciens désavoués et irresponsables.

Nous appelons à faire monter la mobilisation pour la manifestation prévue le mercredi 23 juillet à Paris. Elle devra être tenue de toute façon avec toutes les forces pacifiques et démocratiques qui l’auront préparée avec esprit de responsabilité.

Hollande, Valls, Fabius : vous ne représentez pas la France !   

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article

ZAPATA 20/07/2014 10:13


Hollande est le plus droitier, ultralibéral, hyperatlantiste qu'ai jamais eu la France.


Même Giscard était plus à gauche et beaucoup moins proche du Netanyaou de l'époque.


Hollande soutient les massacres des palestiniens par les sionistes.

isabelle 19/07/2014 10:31


chers camarades,


Giscard d'estaing avait aussi des attitudes de connivence avec les causes perdues,je ma souviens avoir transformer avec les camarades une manifestation interdite en sitting silencieux dans le
squarre place de la république,il faut courir vite,mais au milieu des femmes des poussettes personnes n'a été bléssé,le principe de l'idéal républicain français défendu.


Personnellement je vous engage à manifeter autrement aujourd'hui..


On ne peut protéger par un silence complice les violences répétées des juifs contre les palestiniens,être un état comme les autres,se conformer aux principe des nations unies.


Le régime de L'Apartheid est tombé grâce à l'opinion mondiale,il est temps que l'Etat juif


soit traité comme les autres par l'opinion.