Message des dirigeantes du Mémorial du camp de concentration de Langenstein-Zwieberge

20 Mars 2014 , Rédigé par PCF - Section Paris 15ème Publié dans #HOMMAGE A EMILE TORNER

Emile-Tunnel.pngEmile TORNER le 5 Août 2012 au tunnel de Langenstein-Zwieberge, camp satellite de Buchenwald

Obsèques de notre camarade Emile Torner. Message des dirigeantes du Mémorial du camp de concentration de Langenstein-Zwierberge

 

Chers amis,

 

Quand vous, les compagnons les plus proches d’Emile, l’accompagnerez aujourd’hui vers sa dernière demeure, nous serons à vos côtés en pensée.

 

Nous pensons à Emile, au transmetteur, jamais fatigué quand il s’agissait de faire faire à la jeunesse le travail de mémoire et de réflexion sur les crimes du nazisme.


Souvent, nous nous sommes demandé comment il arrivait à intéresser des jeunes à son histoire, au destin de tant de Français qui ont souffert dans les camps de concentration comme Buchenwald et Langenstein-Zwieberge. Qu’est-ce qui faisait de lui, octogénaire, un interlocuteur si captivant pour les plus jeunes ?

 

Une première réponse nous venait en voyant comment il était avec ses interlocuteurs.

Il était toujours disponible pour eux, peu importe qu’ils soient plus âgés, raisonnés et patients, ou plus jeunes et pas patients du tout !!! Il gagnait leur attention à tous parce qu’il était toujours authentique, parce qu’il était toujours lui-même, sans prétention, parce qu’il témoignait dans l’urgence mais sans gravité exagérée, avec la ferme volonté de faire de la transmission de la mémoire des crimes nazis une tâche importante, à accomplir avec sa réflexion et son action.

 

Notre ami Emile Torner nous a montré que nous ne devons jamais abandonner, si nous voulons gagner l’écoute des jeunes et préserver ce qu’Emile Torner nous a offert. Nous le ferons aussi longtemps que nous en aurons la force. Nous ne pouvons dire que « merci ». 

 

Cher Emmanuel, nous te prions de saluer du fond du cœur tous nos amis français qui seront à tes côtés aujourd’hui.

 

Ellen Fauser et Gesine Daïfi

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article