Félicitations à Marie-Claude Beaudeau

29 Mai 2006 , Rédigé par PCF - Section Paris 15ème Publié dans #Histoire - Notre mémoire

Félicitations à Marie-Claude Beaudeau !

Mardi 23 mai, les insignes de chevalier de la Légion d’honneur ont été remises à notre camarade Marie-Claude Beaudeau, membre honoraire du Parlement. L’occasion de saluer fraternellement, davantage que la décoration elle-même, le parcours exemplaire de la militante et de l’élue communiste.

Dévouement et fidélité aux convictions forgées dans le 16ème arrondissement des chambres de bonne puis dans le Sarcelles des grands ensembles, auprès de camarades « historiques » comme Albert Ouzoulias ou André et Claudine Leroy, ont toujours caractérisé l’action de Marie-Claude. Elle a marqué particulièrement la ville de Sarcelles et le département du Val d’Oise dont elle fut sénatrice de 1979 à 2004.

Ses activités parlementaires l’ont amenée également à prendre part aux luttes des salariés du 15ème, notamment récemment contre le démantèlement de l’Imprimerie nationale, contre la loi antipostale ou bien en tant que rapporteur du budget annexe des Journaux officiels. Emménageant il y quelques années dans notre arrondissement, Marie-Claude s’est trouvée aussitôt impliquée dans la lutte contre la spéculation immobilière qui s’abat sur son nouveau quartier. Elle est maintenant présidente du Comité de défense de Beaugrenelle – Front de Seine – Charles Michels. Point de retraite pour les militants !

Ces dernières années, Marie-Claude a pris ses distances avec la direction du PCF. Comme elle l’a dit dans son discours de réception, pour elle, l’engagement de communiste devrait plutôt signifier aujourd’hui « aller à contre-courant que suivre le fil de l’eau ».

Aller à contre-courant, elle l’a fait notamment en 2003 quand, seule parlementaire*, elle s’est opposée à l’élargissement de l’UE du capital à 10 nouveaux pays de l’est et du sud. Nous avions salué cette prise de position courageuse et importante. « Me suis-je trompée ? » s’est-elle demandée mardi. « La suite m’a montré que non et que seule au Parlement, j’exprimais l’opinion de bien d’autres ». Au nom de la section du PCF Paris 15ème, Emile Torner a adressé ses félicitations à la nouvelle "chevalière".    

Lien vers le discours de Marie-Claude Beaudeau au Sénat le 10 décembre 2003

* Georges Hage, député communiste du Nord avait exprimé publique son choix de voter contre mais a été empêché pour raisons de santé. 

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article