33ème congrès: suite - 5 signataires du texte "Remettons le PCF sur les rails de la lutte des classes" élus au Conseil national

13 Avril 2006 , Rédigé par PCF - Section Paris 15ème Publié dans #Actualités du PCF

33ème congrès du PCF (suite)

 

5 signataires du texte « Remettons le PCF sur les rails de la lutte des classes ! » élus au Conseil national du PCF sur la liste alternative 

 

Quelques jours avant le congrès du Bourget (23 au 26 mars), nous avons été contactés par les initiateurs du texte alternatif « Fiers d’être communistes ». Ils nous ont proposé d’intégrer des signataires de notre texte à la liste alternative qu’ils comptaient présenter à l’occasion de l’élection du Conseil national du Parti.

 

Après une consultation aussi large que possible, il est apparu que la quasi-totalité des camarades signataires approuvaient cette proposition.

 

Les motivations exprimées par les camarades ont été les suivantes :

 

  •   Manifester à l’occasion du congrès le rapport de forces qui s’est exprimé dans le Parti, sur des démarches différentes, contre les orientations stratégiques suivies par la direction du Parti et pour la rupture avec le processus de « Mutation-disparition » du PCF engagé au moins depuis le Congrès de Martigues. La liste alternative pouvait visualiser cette opposition qui a rassemblé 11300 votes les 3 et 4 février (qui en représentent beaucoup plus…), chaque nom proposé sur la liste restant porteur de la démarche de son texte. 
  •   Etre représentés dans le CN permettrait de porter plus fort notre opposition. 

Après un certain nombre de péripéties, la composition de la liste alternative conduite par André Gérin, intégrant des signataires de notre texte, a pu se faire le samedi 25 mars.

 

Le lendemain, dans la discussion de congrès, l’existence de la liste alternative a été vivement attaquée par la direction sortante. Dans nos interventions, nous avons insisté sur le clivage de fond existant dans le Parti entre ceux qui veulent poursuivre le processus de « Mutation-démolition » et ceux qui veulent rompre avec lui. La raison d’être de la liste alternative était de donner un signal fort aux communistes, avec ou sans carte, aux sympathisants, aux travailleurs que le PCF ne réduit pas aux orientations qui l’ont détourné de la lutte des classes, qui préparent son effacement en tant que parti communiste (et qui l’ont conduit à 3%).

 

Le résultat du vote du congrès a reflété le filtrage des délégations. Comme par hasard, le bulletin de la liste alternative n’était pas arrivé au début du vote.

 

Finalement, la liste alternative a obtenu 8,72%, ce qui aurait dû permettre l’élection de 21 camarades au CN. Une dernière entourloupe de la « Commission de transparence » a réduit ce nombre à 12 en invalidant arbitrairement un tiers des candidatures de la liste.

 

Parmi les 12 élus se trouvent 5 signataires de notre texte :

Stéphane AURIOL (Paris – Collectif RATP-Bus), Emmanuel DANG TRAN (Paris – 15ème arrondissement), Fabienne DEBEAUVAIS (Somme – Amiens), Claude FAINZANG (Paris – 19ème), Christiane VINCI (Hérault – Béziers).

 

 

 

 

 

Tu trouveras ci-joint les premières interventions de nos camarades au CN.

CN du 7 avril: Intervention Auriol

CN du 7 avril: Intervention Fainzang

CN du 7 avril: Intervention Dang Tran

CN du 31 mars: Intervention Dang Tran

 

 

A noter que le supplément "Communistes" de l'Huma ne publie qu'un résumé extrêmemement succint des interventions.

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article