Conseil national du 9 juin - intervention de Fabienne DEBEAUVAIS

12 Juin 2006 , Rédigé par PCF - Section Paris 15ème Publié dans #Actualités du PCF

Conseil national du PCF – 9 juin 2006 

Intervention de Fabienne DEABEAUVAIS (Fédération de la Somme – section d’Amiens)

Pour moi, faire de la politique, en tant que militante PCF, c’est avant tout être active dans l’urgence au plus près des gens, en partant de leurs besoins. Au nom des citoyens en précarité, je lance un SOS aux membres du Comité national et aux responsables du PCF. En 2005, une campagne d’augmentation du pouvoir d’achat, demandant 300 euros tout de suite, avait été lancée avant d’être laissée en suspens. Il y a urgence aujourd’hui à redevenir un parti communiste à la hauteur de ce qu’il était en 1936, forts en militants acteurs, combatifs, mobilisateurs avec le peuple dans les entreprises et les quartiers. Nous devons agir pour une augmentation conséquente du pouvoir d’achat des retraités, des rmistes, des chômeurs, des smicards, des handicapés, des jeunes, de l’ensemble des salariés. Se mobiliser, exiger du gouvernement et de ses représentants locaux de prendre sur les profits pour les salaires, l’emploi, le développement économique. Continuons dans la voie ouverte par la jeunesse dans la lutte contre le capitalisme. Dans la Somme , 60% des habitants sont non-imposables. Agissons au plus tôt avec une grande campagne sur le pouvoir d’achat et pour le SMIC à 1500 euros net tout de suite, et non à 1500 euros brut en 2012 comme le propose le PS, soucieux de préserver le MEDEF. Le rassemblement du peuple dont nous parlons depuis ce matin pourrait se faire automatiquement autour de telles propositions pour gagner tout de suite. C’est aussi le moyen de renforcer notre PCF en adhérents-acteurs. Je suis partante pour mobiliser les militantes et les militants dans cet objectif de renforcement du Parti. Enfin, j’attire votre attention sur l’action des camarades de Peugeot-Poissy pour une véritable retraite à 55 ans à l’opposé du plan senior de Villepin contre lequel il convient de mobiliser sans attendre. 

 

 

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article