Sur le conflit militaire au Caucase

19 Août 2008 , Rédigé par PCF - Section Paris 15ème Publié dans #Solidarité internationale

Sur le conflit militaire au Caucase

 

Dans l’attente d’une position de la direction du PCF, l’analyse de nos camarades portugais, lucide et responsable, donne des repères d'analyse, que nous partageons, sur le conflit militaire dans le Caucase, notamment le rôle criminogène de l’OTAN.

Plus que jamais, construisons le rapport de force contre le retour de l’Etat français dans le commandement intégré de l’OTAN, tel que le pouvoir l’a programmé pour 2009 !


Au sujet du conflit militaire au Caucase et les dangers pesant sur la paix et la sécurité internationales.

Communiqué du Parti communiste portugais, 14 août 2008 (traduction par AJ pour vivelepcf.fr)


Le Parti communiste portugais déplore la perte de vies humaines et les destructions provoquées par le conflit militaire au Caucase. Il appelle à la fin des hostilités, élément essentiel pour engager des négociations de paix entre la Russie et la Géorgie, qui, pour le PCP, doivent être conduites dans le cadre des Nations Unies suivant les principes du droit international, le respect de la souveraineté et de l’intégrité territoriale des Etats, la non-ingérence dans leurs affaires intérieures.

Les développements militaires et diplomatiques des derniers jours confirment que ce conflit ne peut être regardé à la seule lumière des questions touchant aux territoires et à la souveraineté de l’Ossétie du sud et de l’Abkhazie. Il doit être considéré en premier comme l’expression concrète de l’évolution actuelle de la situation internationale, marquée par une nouvelle course aux armements, le renforcement de la militarisation des relations internationales et la prolifération des situations de tension et de conflits armés, suscitée par les membres de l’OTAN et ses alliés en vue de dominer les zones géostratégiques importantes du globe et de contrôler l’exploitation et le transport des ressources naturelles comme le gaz et le pétrole.

Voilà longtemps que le PCP a lancé l’alerte. L’accentuation du caractère agressif au niveau mondial de l’OTAN, son extension aux frontières de la Russie, la montée de la confrontation des Etats-Unis et de l’OTAN avec la Russie et la Chine, la militarisation de l’Union européenne, la destruction de traités fondamentaux pour l’équilibre stratégique mondial comme le traité ABM [anti-missile balistique] avec l’installation du système de défense anti-missile nord-Américain à l’est de l’Europe, les menaces constantes sur des Etats souverains comme l’Iran, la persistance de guerres illégales et criminelles en Irak ou en Afghanistan, ou encore le transfert d’armements en Géorgie depuis les Etats-Unis et Israël, tous ces facteurs d’instabilité sont d’une façon plus qu’évidente à la racine du conflit actuel.

Tout en réaffirmant ses positions de principe contre les violations de la souveraineté et de l’intégrité territoriale des Etats, pour la prédominance de la diplomatie dans le règlement des conflits, le PCP rappelle dans le même temps que c’est la Georgie, principal allié des Etats-Unis dans la région du Caucase, où sont stationnés d’importants contingents nord-Américains, dont le territoire, incluant l’Ossétie du Sud, a une valeur stratégique importante comme point de contrôle de l’oléoduc Bakou-Tbilissi-Ceyhan, qui a engagé les hostilités militaires en attaquant un territoire où se trouvait, sous les auspices de l’OSCE et le mandat de la Communauté des Etats Indépendants, une force de stabilisation internationale composée de soldats russes, ossètes et géorgiens. Cette manœuvre n’a pas pu être décidée sans l’information et l’accord préalables des Etats-Unis. Elle illustre la politique de l’actuel gouvernement géorgien de soumission aux Etats-Unis et à l’OTAN, de militarisation croissante de la région, de recherche de conflit avec la Russie voisine, d’instigation de conflits ethniques dans la région.  

Ce conflit armé et les déclarations politiques qu il implique montrent – et servent de sérieux avertissement – la montée des dangers qu’entraîne la politique de mépris systématique du droit international et d’instrumentalisation des Nations Unies par les principales puissances impérialistes mondiales. Ils démontrent les effets concrets sur la situation internationale actuelle des précédents créés par la guerre de démembrement de la Yougoslavie et par l’incitation et de soutien militaire à la sécession du Kosovo de la Serbie. Le PCP a attiré l’attention sur ces dangers le moment voulu. Les faits confirment la validité de la revendication du PCP pour que le gouvernement portugais ne reconnaisse en aucun cas la pseudo indépendance du Kosovo.

Le PCP alerte sur les dangers d’extension du conflit à toute la région de l’Eurasie et du Moyen-Orient et sur les conséquences qu’une accentuation du bras de fer entre l’OTAN et la Russie ou toute provocation militaire dans le Moyen-Orient pourrait avoir sur la sécurité mondiale.

Il demande du gouvernement portugais de prendre position pour la défense de la paix, contre toute ingérence et pour le retrait de toutes les troupes de l’OTAN du Caucase, étape essentielle pour la détente.

Il attire l’attention pour que ce conflit ne soit pas utilisé comme prétexte à une nouvelle accélération de la militarisation de la région du Caucase, à une installation sur le territoire géorgien de forces militaires des Etats-Unis ou de l’OTAN ou à une politique d’ingérence politique ou économique et de contrôle géostratégique de la région par les principales puissances de l’OTAN.

 

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article

Tourtaux Jacques 27/08/2008 18:43

Il est évident qu'il faut soutenir la Russie qui a, selon moi, bien fait de reconnaitre l'Ossétie du Sud et l'Abkhazie. L'Ossétie du Sud souhaite rejoindre sa soeur l'Ossétie du Nord qui fait partie de la Russie.Il ne reste plus qu'à attendre que d'autres Etats se rallient aux deux reconnaissances qui ne pourraient être que les bienvenues car il serait dangereux pour le maintien de la paix si fragile dans le monde que la Russie soit isolée. En effet, je partage le point de vue du camarade qui dit redouter que les USA n'utilisent l'arme atomique pour continuer à gendarmer la planète.Jacques Tourtaux  

jojo53 27/08/2008 15:08

Position évidemment différente des communistes russes (du PCFR):
MOSCOU, 27 août - RIA Novosti. Le principal intérêt de la Russie dans le Caucase est la paix, car il s'agit d'une zone limitrophe aux frontières méridionales de la fédération, a déclaré Ivan Melnikov, vice-président du Parti communiste de Russie (KPRF).
Le président russe Dmitri Medvedev a signé mardi un décret portant reconnaissance de l'indépendance de l'Abkhazie et de l'Ossétie du Sud, deux républiques séparatistes en territoire géorgien.
"La paix est l'intérêt principal de la Russie dans la région: la paix dans l'intérêt du Caucase et de nos frontière méridionales", a fait savoir M. Melnikov. Selon lui, si la Russie n'était pas intervenue lors des événements en Ossétie du Sud, "cela aurait mené à une vague de violence extrêmement sérieuse dans le Caucase tout entier".
Le leader communiste a fait remarquer que la reconnaissance de l'indépendance des deux républiques par la Russie "n'avait été dictée ni par l'émotion, ni par les ambitions géopolitiques de la Russie". Selon lui, cette mesure a permis de combler les habitants des deux républiques et d'éroder l'autorité du président géorgien Mikhaïl Saakachvili."

jojo53 27/08/2008 11:05

Plus exactement la LCR et vos "amis" de La Riposte (qui par ailleurs publient 1 longue réponse gênée à "Vive le PCF" en avouant leur tactique entriste) ont explicitement adopté et diffusé une position proimpérialiste de pseudo renvoi dos à dos de 2 impérialismes, et demandent le retrait des troupes russes (pour mieux permettre aux laquais saakachvilliens de massacrer les Abkhazes et Ossètes?).Ce qui n'est pas le cas du PCF (ce qu'on peut reprocher à MGB: déclaration trop courte, sans analyse et mettant trop l'accent sur l'ONU-qui ne sert pas à gd chose en l'occurence).Par contre (et ça fait des années que je n'ai fait de tele louiange) excellent tract de masse sorti le 25 août par la direction nationale du PCF appellant au retrait des troupes françaises d'Afghanistan et analysant bien le rôle des guerres caucasiennes et de l'agression georgeo-américaine contre l'Ossétie!!!!Il y a aussi de bons articles d'H.Zerrouki ds l'Huma.Mais le PCF reste trop dans l'implicite au lieu de dire clairement (quel que soit les tares nombreuses du gvt Medvedev) que les forces progressistes et de paix dans le monde ont intérêt à 1 VICTOIRE MILITAIRE de la Russie et de l'Ossétie face à l'impérialisme US et à ses laquais caucasiens.

ZADIG 26/08/2008 23:56

Je pense que LCR comme le PC (pour les verts et le PS c'est évident ils sont Bushistes sauf Melanchon qui voit beaucoup plus clair que le PC sur ce sujet comme sur d'autres) sont sur des positions bobos/petite bourgeoise.A propos sonjons à tous les Communistes dit unitaires qui on t soutenu Bove qui est alié avec Conbendit, Hulot et Voynet, 3 Bushistes droitiers...Of course Poutine n'est pas un tendre, mais il est à la tête du pays qui a libéré l'Europe à Stalingrad, et Saakachvili est un facho au sens propre.Tout cela le PC ne le dit pas.Je pense l'opération provatrice en Ossetie est pilotée depuis le début par Bush et l'Otan et a pour but de faire plier définitivement la Russie.Attention, l'affaire n'est pas terminée et les USA sont capables de décider d'envoyer quelques bombes atomiques sur la Russie (ce dont rêvent Kouchner, Moscovici, et Israel..).L'affaire est trés trés grave camarade...

jojo53 25/08/2008 10:34

Excellent billet du sénateur PS JL Mélenchon dans son blog!!!Je n'ose faire 1 tableau comparatif avec les positions du PCF. Vous ne m'enlèverez pas l'idée que s'il y a demain, après le simulacre de Reims, un "Die Linke" à la française, sur les positions de Mélenchon, ça serait bien mieux qu'1 opposition de sa majesté au sein d'un PCF muté réformiste situé 1 peu à droite  de la LCR (et ne comptez pas sur les luttes pour produire des miracles...).