Contre la privatisation de GDF: Proposition de voeu au conseil du 14ème arrondissement

15 Juin 2006 , Rédigé par PCF - Camille MARQUES Publié dans #EDF et GDF

Conseil du 14ème arrondissement de Paris, Lundi 26 juin 2006

 

 

Proposition de vœu déposé par Camille Marques, conseillère d’arrondissement PCF

NON au projet de fusion GDF/Suez

 

Le gouvernement a annoncé son intention de fusionner l’entreprise publique Gaz de France avec la multinationale Suez. Il s’agit dans les faits d’une absorption de GDF par Suez et d’une privatisation de l’opérateur public du gaz, la part récessive de l’Etat dans le capital de l’ensemble tombant à 30%. Le gouvernement compte mettre à l’ordre du jour du Parlement un projet de loi autorisant la privatisation totale de GDF en opposition avec ses engagements remontant à à peine deux ans. Les conséquences de cette privatisation ne manqueraient pas d’être très lourdes pour les agents de GDF et d’EDF, pour les usagers, notamment 613700 ménages et 43800 entreprises parisiens, pour le pays tout entier. La Nation est sur le point de perdre la maîtrise d’une énergie essentielle. A plusieurs reprises, ces dernières années et ces derniers mois, les élus parisiens sont intervenus pour dénoncer les effets des étapes précédentes du processus de privatisation de GDF notamment l’envolée des tarifs, les restructurations des services et agences, la suppression de centaines d’emplois qualifiés et statutaires à Paris. Ainsi notre conseil avait protesté contre la fermeture de l’agence commerciale du 148 rue d’Alésia. Il n’y en a plus aucune dans notre arrondissement et la direction d’EGF prévoit maintenant à court terme la fermeture des deux agences les plus proches, celles de Grenelle et de la Butte aux cailles. Le Conseil de Paris a également adopté un vœu contre le projet de suppression de deux des cinq agences d’exploitation gaz de notre ville et ses conséquences pour la qualité du service rendu, l’emploi et la sûreté des installations. La responsabilité des élus de Paris, qui attribue sa plus grande concession de France à GDF, est de dénoncer et de combattre les symptômes de la dégradation du service public de GDF qui frappent de plein fouet les Parisiens mais aussi d’en dénoncer les causes, la mise en place de la logique de la rentabilité financière à court terme dans le domaine de l’énergie et la privatisation de GDF. Aussi nous formons le vœu que le Conseil et le Maire de Paris marque leur opposition au projet de privatisation de GDF via le projet fusion GDF-SUEZ, qu’ils interviennent en direction du gouvernement pour lui demander d’abandonner ces projets, des agents de GDF et d’EDF pour leur apporter leur soutien dans leur lutte contre le démantèlement de leur service public, des usagers parisiens pour les alerter des conséquences de cette privatisation.

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article