La réponse des communistes PCF-RATP-BUS

5 Février 2007 , Rédigé par PCF - collectif Bus Publié dans #RATP

Nouvelles attaques insultantes contre les régimes « spéciaux » de retraite hier dans l’émission Capital sur M6, la réponse des communistes du collectif PCF RATP-BUS :

La préparation de la manifestation du 8 février. 

La signature en masse de la pétition (ci-dessous) pour le maintien du régime de retraite RATP et l’abrogation des décrets du 26 décembre 2005.

OUI, désignons les privilégiés : Mme Laurence DANON qui quitte son poste de pédégère du Printemps avec 2,5 millions d’euros pour 6 années de service. Un de ses anciens collègues dans le même groupe, ex-Pineau-Printemps-La-Redoute, M. Serge Weinberg, est parti l’an dernier à 54 ans avec 5,3 millions d’euros pour attendre jusqu’à 60 ans à partir de quand il percevra 600000 euros de rente par an prélevés sur le fruit du travail des salariés.

PETITION au Président de la République qui sera élu en 2007 (400 signatures remontées en 3 jours): 

 

Considérant que rien ne justifie la remise en cause du régime de retraite des agents de la RATP sinon la volonté d’ouvrir la voie à la privatisation de ce service public et celle de supprimer un rempart à la poursuite du démantèlement du système solidaire de retraite par répartition de tous les salariés dont la prochaine étape est programmée en 2008. 

Considérant qu’il est faux et insultant de prétendre que les agents actifs et retraités de la RATP seraient des « privilégiés » et refusant cette nouvelle tentative de diviser les salariés, alors que les rémunérations des patrons du CAC 40 atteignent des milliers de fois le SMIC.

Considérant que la création par les décrets du 26 décembre 2005 de la « caisse de retraite des personnels de la RATP », adossée à la CNAV, organise le désengagement de l’entreprise et de l’Etat dans le financement des retraites des agents, remet en cause le statut de l’entreprise nationale et porte en elle à court terme la suppression du régime particulier de ses prestations spécifiques:

Nous exigeons le maintien du régime de retraite des agents de la RATP

Nous exigeons l’abrogation des décrets 2005-1635, 2005-1636, 2005-1637, 2005-1638 et 2005-1639 du 26 décembre 2005

 

 

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article