Menace de fermeture définitive du cinéma « le Grand Pavois » :

2 Septembre 2007 , Rédigé par PCF - Section Paris 15ème Publié dans #15ème

Menace de fermeture définitive du cinéma « le Grand Pavois » :

Les larmes ne font pas une véritable politique de soutien aux cinémas de quartier.

Le cinéma Le Grand Pavois, rue Lecourbe, a interrompu sa programmation depuis le 11 juillet dernier. Cette fermeture risque d’être définitive. Elle est suspendue à un jugement, cet automne a-t-on pu lire dans la presse, du tribunal d’appel sur la reprise des salles. L’équipe conduite par les salariés du cinéma, soucieuse de maintenir son activité, semble avoir peu de chances d’être choisie comme repreneur pour des raisons de moindre solvabilité.

Au-delà des circonstances particulières, les menaces qui pèsent sur le Grand Pavois s’inscrivent dans le contexte général qui est déjà responsable de la fermeture depuis 2001, pour en rester au 15ème, de l’UGC Convention et du Kinopanorama. Les multiplexes, puits de rentabilité financière pour les gros investisseurs, écrasent le marché, en particulier dans les arrondissements périphériques. Avec comme conséquence la désertification culturelle de nos quartiers et le nivellement par le bas de la programmation, privilégiant les « grosses machines » notamment américaines. Dans un tout autre esprit, le Grand Pavois, situé dans un quartier de plus de 20000 habitants, passait un large choix de films sortis depuis plusieurs mois mais disparus des salles de première exclusivité ainsi que de nombreux films pour les enfants. La prochaine victime annoncée dans le 15ème est le MK2 Beaugrenelle. La loi de l’argent est-elle une fatalité ? Non, dans ce domaine comme dans les autres!

Comme pour les défunts cinémas précédents, les élus affichent leur compassion qu’il s’agisse du Maire du 15ème, René Galy-Dejean ou de la première adjointe au Maire de Paris, Anne Hidalgo. Mais leurs larmes ont sans doute le goût sucré des ambitions électorales, à quelques mois des municipales. Solidaires mais impuissants, pas responsables, voilà la posture qu’ils se donnent. Comme s’il n’y avait pas une question de choix politique. La Ville de Paris accorde chaque année aux cinémas de quartier dont le Grand Pavois, de petites subventions. Elles sont bienvenues. Dans le cas du Grand Pavois, les élus de Paris ont envoyé en juillet une lettre, fort médiatisée, au procureur de la République pour lui rappeler ce qu’il savait déjà et soutenir la demande d’un recours suspensif. Soit, mais la municipalité peut et doit faire beaucoup plus en s’engageant à soutenir formellement le projet de maintien des cinémas. Il est encore temps.

Plus fondamentalement et gravement, la municipalité et la SEMEA15 (devenue SEM Paris Seine) présidée par Mme Hidalgo prétend imposer, envers et contre tout, notamment contre la population du Front de Seine, l’implantation d’un méga-centre commercial à Beaugrenelle avec un de ces immenses multiplexes. Nous avons eu l’occasion d’intervenir déjà sur cet aspect du dossier Beaugrenelle pour le maintien du MK2 (). Aujourd’hui, nous demandons à la municipalité de Paris et à Mme Hidalgo de mettre en cohérence ses paroles avec ses actes.

Soutien concret au projet de maintien du Grand Pavois ! Non au multiplexe à Beaugrenelle ! Pour que vive les cinémas des quartiers !

Lien vers le texte:

Beaugrenelle : les promoteurs veulent maintenant éliminer les cinémas MK2 

Jusqu’où va-t-on laisser la SEMEA15 et la Mairie de Paris laisser prédominer la loi du fric ? 

 

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article